skip to content
OIS
Date
10 oct. 2018
Tags
Actualités Olympiques, Buenos Aires 2018, JOJ
Buenos Aires 2018

Les basketteuses australiennes mettent leur expérience à profit

L’Australie a pris un départ impressionnant en basketball 3 x 3 femmes, mercredi 10 octobre aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018.

La formation océanienne a commencé par vaincre les Pays-Bas 11-7, avant de s’imposer 15-11 face à la République tchèque pour se hisser en tête du groupe D.

Candidates à l’or, les ambitions des Australiennes reposent sur l’expérience internationale d’un quatuor au sein duquel figurent deux joueuses qui ont terminé à la troisième place de la Coupe du monde féminine U17 FIBA de basketball 2018 en Biélorussie : Alexandra Fowler et Ruby Porter.

Signe de la force de l’Australie, ce sont les deux autres membres de l’équipe qui ont excellé lors de leurs deux premières victoires de groupe. Suzi-Rose Deegan a contribué pour cinq points à la victoire sur les Néerlandaises et Sara-Rose Smith a récupéré 14 rebonds, alors que cette dernière a inscrit 8 des 15 points de son équipe contre les Tchèques.

OIS

 

« Nous sommes venues à Buenos Aires 2018 avec une expérience internationale au plus haut niveau », a déclaré la jeune Alexandra Fowler, 17 ans et 1,83 m, chef de file de l’équipe. « Cela nous a permis de nous adapter plus facilement à cette compétition.

Ça nous aide aussi à donner des petits conseils aux joueuses moins expérimentées. »

Le basketball traditionnel et le format utilisé à Buenos Aires 2018 ne sont en effet pas tout à fait la même chose, comme l’a expliqué Ruby Porter : « Les bases sont les mêmes, mais en basketball 3 x 3, il faut s’adapter car les matchs sont plus rapides et demandent plus d’efforts physiques. Ce sport nécessite de l’endurance. »

L’Australie est l’une des six équipes qui ont rendu une copie parfaite avec deux victoires en deux matches, à l’issue du premier tour des matches de groupe disputés au parc urbain. Les autres formations auteurs d’un sans-faute sont l’Argentine, la Hongrie, l’Ukraine, les États-Unis et le Mexique. L’équipe des antipodes affrontera l’Espagne et l’Estonie lors de ses deux derniers matches de groupe, dimanche 14 octobre, et elle espère que son métier lui permettra d’atteindre les quarts de finale.

back to top En