skip to content
©Lillehammer 2016
Date
12 févr. 2016
Tags
Actu CIO , JOJ , Lillehammer 2016 , Actu CIO

Les Australiens visent la médaille en hockey sur glace


« Il n’y a pas beaucoup de public à la maison en général. C’est complètement différent ici en Norvège. Je suis vraiment très excitée à l’idée de voir le nombre de spectateurs ». La jeune Madison Poole, 15 ans, pointe un petit groupe de supporters dans un coin du Kristins Hall de Lillehammer. Elle vient d’un pays où des sports comme le surf, le cricket et le rugby sont particulièrement populaires. Et habituellement pratiqués par une chaleur torride, sous un soleil de plomb.

Madison Poole, de Perth, a tracé son chemin sur ses patins jusqu’aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lillehammer. L’Australie n’a pas d’équipe garçons ou filles en compétition ici, mais deux joueurs sont néanmoins venus pour améliorer leurs compétences et pour participer à leur premier tournoi olympique. Les sélectionnés australiens pour le concours d’habileté en hockey sur glace sont Jake Riley d’Adelaide et Madison Poole.

Espoir de médaille

Madison a obtenu sa place aux JOJ 2016 à travers un tournoi de qualification en Finlande où elle s’est classée troisième. Elle se pose ainsi en candidate pour le podium à Lillehammer. « Je suis confiante dans mes capacités. Je suis arrivée jusqu’ici, et j’ai mes chances comme n’importe qui » dit Madison, qui a déjà joué en équipe nationale des moins de 18 ans, et avec les seniors.

Lillehammer 2016

Madison et Jake sont venus avec leur coach Tamra Jones. Cette dernière connait Madison   depuis son apparition dans l’équipe des -18 ans et ne croit pas impossible d’accéder au podium des JOJ. « Madison est définitivement capable de remporter une médaille ici à Lillehammer, et elle le sait bien. En ce qui concerne Jake, il a pris la 8e place en Finlande, ce qui fait de lui un outsider pour le podium. Je suis vraiment impatiente de les voir tous deux en action après qu’ils aient travaillé si dur pour arriver ici ».

Lillehammer 2016

Détendus

Voir l’Australie trouver ses repères d’entrée de jeu sur la glace dans un tournoi comme celui-ci reste improbable. Le contraste entre le Kristins Hall et les terrains de glace que l’on trouve sur l’île-continent est énorme, mais Madison ne compte pas se laisser impressionner.  « Si je vois qu’il y a beaucoup de monde, j’essaye juste de me concentrer sur moi-même, et d’habitude, cela m’aide.  C’est une si belle opportunité à saisir, et une chance pour moi de gagner une médaille ». Madison trouve un peu étrange de concourir individuellement sur la glace, elle n’en reste pas moins reconnaissante d’avoir cette opportunité.

« Le concours d’habileté en hockey est une discipline plus relax. La seule pression est celle que je me mets tout seule. C’est plutôt cool d’un certain point de vue : il faut montrer que l’on possède les compétences nécessaires pour être une bonne joueuse de hockey ».

Lors du concours d’habilité, les jeunes athlètes s’affrontent dans six « disciplines » : rapidité sur les patins, précision du tir, technique de patinage, tir le plus rapide, précision de la passe et contrôle du palet.  « Je patine bien, mais je dois travailler la puissance de mes tirs » avoue Madison.

Comme tous les autres concurrents, Madison loge au Village Olympique de la Jeunesse à Stampsletta, et c’est pour elle une belle surprise. « Le Village des Jeux Olympiques de la Jeunesse et bien plus cool que je ne le pensais. Je me suis tenue au courant de tout ce qui concerne les JOJ, j’ai tellement hâte ! ». 

Lillehammer 2016

back to top En