skip to content
2016 Getty Images
Date
02 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO

Les athlètes sont les véritables VIP de Rio 2016

Aux yeux du commun des mortels, les Jeux Olympiques sont un spectacle d’excellence sportive et une fête culturelle époustouflants, de nature à susciter des vocations chez les jeunes. Mais pour les athlètes engagés, une seule chose compte : leur performance.

Entre la mise en place des meilleurs lieux d’entraînement et de détente et la préparation des sites pour le jour J, le Comité d’organisation de Rio 2016 a tout fait pour prendre en charge tout le reste, afin que les concurrents puissent se concentrer sur une seule chose : être au mieux lorsque les Jeux commenceront.

« Notre objectif est de garantir aux athlètes que lorsqu’ils arriveront, ils n’auront pour seule préoccupation que de s’entraîner et concourir, dit Agberto Guimarães, directeur des sports de Rio 2016. Nous devons nous occuper de tout le reste afin d’éviter qu’ils soient confrontés à toute situation stressante lors de leur séjour à Rio. »

Ancien coureur de demi-fond qui a participé à trois éditions des Jeux Olympiques, Agberto Guimarães est bien placé pour connaître les besoins des athlètes, pour que leurs Jeux se déroulent confortablement. Selon lui, trois éléments sont fondamentaux : l’hébergement, les repas et les transports.

IOC/GREG MARTIN

« Je pense aux athlètes comme si j’étais directement concerné, explique-t-il. Je pense aux choses essentielles pour la préparation d’un athlète, aux choses qui risquent de perturber la concentration de l’athlète si elles ne sont faites dans les règles. Il est essentiel que les athlètes se déplacent dans les meilleures conditions, confortablement, qu’il y ait suffisamment de rotations et qu’ils ne soient pas soumis à des retards. »

Dans cette optique, le village olympique est situé à proximité de nombreux sites d’entraînement et de compétition, et il bénéficiera de lignes dédiées à des véhicules accrédités qui conduiront les athlètes vers les autres zones de compétition. Parallèlement, le village a été conçu dans un souci de confort, d’intimité et de divertissement.

IOC/GREG MARTIN

« Il est important que le village soit doté d’une zone de loisirs, ajoute Agberto Guimarães, même si les athlètes qui viennent aux Jeux ne fréquentent généralement pas souvent ces zones, car elles sont source de grande distraction. Aujourd’hui, avec l’avènement des réseaux sociaux, les athlètes quittent difficilement leur chambre. Ils s’entraînent, ils vont manger, puis retournent dans leur chambre. Ils ont beaucoup plus d’intimité. »

Les centres d’entraînement du parc des athlètes qui abrite les installations de neuf disciplines, ont été conçus pour éviter les grosses affluences et garantir un accès facile à partir du village. Les équipements ont d’ailleurs été choisis sur la base des recommandations de chaque fédération sportive afin que les athlètes puissent s’entraîner avec continuité et se sentir comme chez eux.

© Getty Images

Dans le même temps, le village est équipé d’une clinique dans laquelle les athlètes peuvent subir des examens ou être pris en charge par des kinés dans le cadre de leur récupération.

« Quand je suis arrivé au village, notre attention s’est focalisée sur quatre points : les installations d’entraînement, une salle de détente, les repas et la vie privée, se souvient Guimarães. Nous devons y apporter le même niveau d’attention. Rien ne doit pouvoir les distraire durant la période où ils doivent se concentrer sur l’entraînement. Nous devons veiller à ce genre de choses. »

« Dernier point, les athlètes participant aux Jeux Olympiques méritent des sites de compétition à leur niveau, c’est-à-dire de la meilleure qualité possible, afin que leur seule préoccupation soit de réaliser les performances pour lesquelles ils s’entraînent depuis des années. »
© Getty Images
back to top En