skip to content
IOC / NELSON CHAVES
Date
18 oct. 2018
Tags
Actualités Olympiques, JOJ, Buenos Aires 2018,
Buenos Aires 2018

Les athlètes sénégalais des JOJ attendent avec impatience Dakar 2022

Alors que les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d'été de 2018 à Buenos Aires touchent à leur fin, l'attention se tournera bientôt vers la prochaine édition de la manifestation, laquelle se tiendra à Dakar en 2022.


Et alors que la capitale sénégalaise commence ses préparatifs pour les Jeux, les représentants du pays à Buenos Aires 2018 sont déjà impatients de voir l'ambiance unique des JOJ prendre vie dans leur pays d'origine dans quatre ans.

"Ce sera une expérience inoubliable pour les jeunes athlètes sénégalais car elle se déroulera dans notre propre pays", a expliqué la sprinteuse Maty Diop, qui a terminé 23e au 100 m féminin à Buenos Aires. "J'ai adoré participer à ces Jeux ; j'ai vraiment apprécié mon séjour ici, en particulier le fait d'avoir pu rencontrer des personnes originaires du monde entier. C'est un grand honneur pour le Sénégal d'être le pays hôte des prochains Jeux Olympiques de la Jeunesse."

Si Maty Diop sera trop âgée pour concourir aux JOJ de 2022 à Dakar, elle espère tout de même pouvoir y être associée d'une manière ou d'une autre et aimerait avoir l'occasion de partager ce qu'elle a appris à Buenos Aires avec les jeunes athlètes du Sénégal.

IOC

"J'espère vraiment que je pourrai utiliser mon expérience ici pour devenir un modèle pour la prochaine génération", a déclaré la jeune fille de 17 ans. "Je conseillerai à tout le monde d'être bien préparé, surtout aux jeunes athlètes qui participeront parce qu'ils devront travailler très dur."

Le nageur Amadou Ndiaye, qui a porté le drapeau sénégalais à la cérémonie d'ouverture de la manifestation à Buenos Aires avant de participer aux épreuves masculines de 400 m et 800 m nage libre, a également fait part de sa fierté d'accueillir les JOJ à Dakar.

"Ce sera très motivant pour les jeunes athlètes et je suis très fier que le Sénégal accueille les Jeux", a-t-il déclaré. "Pour moi, ça a été une très belle expérience ici. L'ambiance est tellement cool et les gens sont géniaux. Tout le monde au Sénégal est très généreux et très accueillant aussi, donc je pense que c'est très bien, et tout au Sénégal – le paysage notamment – est très beau".

Il n'y a pas que les athlètes qui ont hâte d'accueillir les JOJ à Dakar, mais aussi Babacar Dieng, jeune artisan du changement (Young Change-Maker) sénégalais à Buenos Aires, qui est également ravi de voir son pays – et l'Afrique dans son ensemble – profiter des avantages qu'offrira l'événement.

 

IOC

"J'espère que cela aura un grand impact sur le sport africain et pour nos jeunes athlètes", a-t-il déclaré. "Ces derniers disposeront d'une infrastructure moderne pour pratiquer leur sport, et le fait d'être avec des athlètes du monde entier leur montrera les techniques qu'ils doivent utiliser. Ce sera une grande expérience pour eux, et quelque chose qui, je l'espère, leur permettra de s'améliorer."

Dakar a été nommée ville hôte des 4es JOJ d'été lors de la Session du CIO à Buenos Aires le 8 octobre.

Le Botswana, le Nigéria, le Sénégal et la Tunisie avaient tous manifesté leur intérêt pour l'accueil des Jeux, la commission d'évaluation du CIO et la commission exécutive ayant déterminé que Dakar, au Sénégal, présentait la meilleure proposition de valeur et les meilleures possibilités à ce moment précis.

Avec une population essentiellement jeune, le Sénégal considère les JOJ comme un catalyseur pour mobiliser les jeunes et développer le sport et la politique du pays en faveur de la jeunesse. D'importants investissements sont déjà réalisés en faveur de la jeunesse et du sport dans le cadre du "Plan Sénégal émergent", lequel définit la vision du Président sénégalais à l'horizon 2035.

Les compétitions et les activités se dérouleront dans trois villes, montrant les nombreuses facettes du Sénégal : la capitale historique de Dakar, la nouvelle ville de Diamniadio et la beauté naturelle de Saly sur la côte.

IOC

Ainsi que l'a ajouté Babacar Dieng : "Nous sommes heureux d'accueillir les prochains JOJ et nous sommes très enthousiastes pour 2022. Nous avons déjà commencé à construire des sites et nous allons montrer toute la beauté de l'Afrique au reste de la planète."

Lorsque la cérémonie de clôture aujourd’hui mettra fin aux JOJ de Buenos Aires 2018, le monde pourra se réjouir à l'idée de découvrir la beauté africaine, et le compte à rebours pour Dakar 2022 pourra réellement commencer.

back to top En