skip to content
IOC/Ubald Rutar
Buenos Aires 2018

Les athlètes exploitent au maximum leurs compétences aux JOJ

Bon nombre de compétitions s'étant terminées aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de 2018 à Buenos Aires, les athlètes utilisent leur temps libre pour profiter des activités pédagogiques qui leur sont proposées au village olympique de la jeunesse. À l'Espace Athlete365, les équipes de la Solidarité Olympique et du programme Career+ ont prodigué leurs conseils d'experts quant aux services de soutien auxquels les athlètes peuvent prétendre pour faire avancer leurs carrières aussi bien sur l'aire de compétition qu'en dehors.

Dans le cadre du programme d'éducation destiné aux athlètes, la Solidarité Olympique donne aux athlètes en lice aux JOJ une chance de découvrir quel soutien supplémentaire leur est offert et comment le recevoir. Les athlètes découvrent exactement quelles étapes ils doivent suivre pour avoir accès à un financement et tirer le meilleur parti des programmes proposés. Bon nombre des concurrents à Buenos Aires sont d'ailleurs détenteurs de bourses de la Solidarité Olympique – notamment le Jordanien Zaid Kareem Mustafa et le Nigérian Mahamadou Amadou, qui ont tous les deux remporté des médailles de bronze ici en taekwondo.

Expression de la façon novatrice et mobilisatrice grâce à laquelle les athlètes sont associés aux aspects éducatifs des Jeux, les visiteurs peuvent eux aussi apprendre les étapes à suivre pour demander un financement à la Solidarité Olympique en jouant au snookball : une version géante du snooker qui se joue avec les pieds. Ils peuvent aussi entendre les témoignages d'olympiens qui ont réalisé leurs rêves grâce au financement de la Solidarité Olympique, tandis que l'entourage des athlètes est lui aussi vivement encouragé à visiter le stand. Des bourses pour les entraîneurs sont également disponibles.

Je joue au futsal, donc le [snookball] a été plutôt facile pour moi. J'ai vraiment apprécié les activités proposées – elles étaient très amusantes et c'était agréable de partager cette expérience avec des amis. Muriel Jardua Chili

Alors que de nombreux athlètes en lice aux JOJ n'en sont qu'au début de ce qui pourrait être une longue et belle carrière sportive, il n'est jamais trop tôt pour penser à la vie après le sport. Aussi les athlètes se voient-ils offrir la chance de découvrir comment utiliser au mieux leurs compétences et dynamiser leurs options de carrière en dehors de l'aire de compétition au stand Journey Beyond Sport, lequel, à l'instar de la zone de la Solidarité Olympique, est ouvert pour la deuxième semaine des Jeux.

CIO/Ubald Rutar

Les membres de l'équipe Career+ Athlete365 guident les athlètes à travers une série d'applications interactives sur tablettes, y compris : Gère ta carrière, un jeu destiné à créer un réseau de soutien de confiance, Gère ton temps, lequel aide les athlètes à parfaire leurs compétences en gestion du temps, et Sport Up Your Life, module dans lequel les participants répondent à une série de questions et qui reçoivent ensuite trois recommandations pour des emplois qui pourraient les intéresser dans le monde du sport. Il y a aussi un jenga géant destiné à trouver un équilibre entre sport, éducation et travail.

J'ai suivi le module planificateur, lequel était très intéressant. Cela vous aide à mettre au point votre planning pour la journée, planning que je me suis ensuite envoyé par courriel. Spencer Wilcox Canada

Et d'ajouter : "Je suis un boxeur donc la dernière chose que je veux, c'est d'être assis dans ma chambre à penser à mon prochain combat, cela m'angoisserait trop. C'est sympa d'avoir l'esprit occupé à autre chose que le sport, de rencontrer de nouvelles personnes et d'apprendre."

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En