skip to content
getty images
Date
10 mai 2019
Tags
Actualités Olympiques, JOJ
JOJ

Les anciens médaillés des JOJ continuent de faire sensation

Plusieurs anciens athlètes des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) se sont distingués sur la scène sportive internationale en avril dernier. Olympic.org revient sur plusieurs de leurs exploits…

getty images
Viktor Hovland

Le Norvégien – qui avait fini quatrième du tournoi masculin aux JOJ de Nanjing 2014 – s'est hissé au premier rang du classement mondial amateur de golf après son titre honorifique de meilleur joueur amateur lors du prestigieux Masters d'Augusta en avril, le premier des quatre tournois majeurs de golf de l'année. Le jeune homme âgé de 21 ans a fini à la 32e place ex aequo, à dix coups du vainqueur, Tiger Woods, qui obtient, grâce à cette victoire spectaculaire, son 15e titre en Grand Chelem, un titre jadis inimaginable qui vient couronner un remarquable retour en force après des blessures et des problèmes personnels. C'est son titre de champion amateur 2018 des États-Unis qui a permis à Viktor Hovland de s'aligner au départ du Masters d'Augusta qui se dispute sur le célèbre parcours de golf en Géorgie (États-Unis). Le Norvégien espère poursuivre sur sa lancée en participant à l'US Open en juin et à l'Open britannique en juillet, tout en continuant à jouer pour l'équipe de golf de l'Université d'État de l'Oklahoma.

getty images
Nikita Nagornyy

Après sa médaille de bronze au concours multiple lors des Championnats du monde 2018, le gymnaste russe Nikita Nagornyy continue de faire forte impression sur la scène internationale senior avec ses deux médailles d'or remportées lors des derniers Championnats d'Europe à Szczecin en Pologne. En pleine préparation pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, le jeune homme âgé de 22 ans – qui avait brillé aux JOJ de Nanjing 2014 avec ses cinq médailles dont deux en or – est monté sur la plus haute marche du podium au concours multiple et aux barres parallèles. Une autre médaillée des JOJ, Ellie Downie (GBR), s'est également distinguée à Szczecin, décrochant l'argent au concours multiple individuel et le bronze au saut.

getty images
Elizaveta Tuktamysheva

La médaillée d'or en patinage artistique des JOJ d'Innsbruck 2012, Elizaveta Tuktamysheva, a aidé la Russie à remporter le bronze lors du Trophée mondial par équipes de l'ISU qui s'est tenu à Fukuoka, au Japon, du 11 au 14 avril dernier. La jeune patineuse âgée de 22 ans, sacrée championne du monde en 2015, a fini en tête du classement dans le programme libre dames, l'équipe russe prenant la troisième place au classement général derrière le Japon – conduit par le médaillé d'or par équipes des JOJ Shoma Uno – et les États-Unis, grands vainqueurs.

getty images
Salwa Eid Naser

La médaillée d'argent des JOJ et des Championnats du monde Salwa Eid Naser affiche une forme éblouissante en ce début de saison. La jeune fille âgée de 20 ans a décroché quatre médailles d'or aux Championnats d'Asie d'athlétisme organisés à Doha, au Qatar, du 21 au 24 avril. Elle s'est tout d'abord imposée sur sa distance de prédilection, le 400 m, en 51"34 avant de réaliser son meilleur chrono personnel et de battre le record des Championnats en 22"74 sur 200 m. Avec l'équipe du Bahreïn, elle a ensuite remporté les titres des relais féminin et mixte 4 x 400 m. Salwa Eid Naser ambitionne maintenant de remonter sur le podium dans le stade international Khalifa de Doha où se tiendront les Championnats du monde d'athlétisme en septembre prochain.

getty images
Akane Yamaguchi

En remportant les Championnats continentaux de badminton qui se sont tenus à Wuhan, en Chine, du 23 au 28 avril dernier, la médaillée d'argent du simple féminin aux JOJ de 2014 vient d'ajouter le titre de championne d'Asie à son palmarès. La jeune Japonaise de 21 ans, finaliste deux ans plus tôt, s'est imposée en finale face à la médaillée de bronze par équipes de Nanjing 2014, He Bingjiao. Akane Yamaguchi, qui a également remporté le bronze aux Championnats du monde de 2018, est désormais certaine de compter parmi les prétendantes au titre pour le Japon lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 l'année prochaine.

getty images
Delfina Pignatiello

La nageuse argentine avait conquis le cœur des fans aux JOJ de Buenos Aires 2018 lorsqu'elle avait éclaté en sanglots sur le podium et dédié sa médaille d'argent du 800 m à sa grand-mère, décédée une semaine auparavant. Six mois plus tard, Delfina est devenue la première Argentine à se qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, après avoir remporté le titre national sur 1 500 m avec un temps de qualification de 16'13"98. La jeune femme aujourd'hui âgée de 19 ans, qui avait terminé sixième du 800 m à 16 ans aux Championnats du monde de 2016, sera un véritable espoir de médaille pour l'Argentine l'année prochaine dans la capitale japonaise.

cio

Linnea Ström

La golfeuse suédoise – qui a remporté la compétition par équipes mixtes aux JOJ de Nanjing 2014 – a fait ses débuts en tant que professionnelle dans un tournoi majeur lors de la compétition ANA Inspiration qui s'est tenue en Californie (États-Unis). Avec un score impressionnant de 69, soit trois au-dessous du par, elle se place deuxième ex aequo à l'issue du premier tour, mais son résultat le lendemain – 76 – lui fait perdre tout espoir de décrocher le titre. Ses scores aux tours suivants – 72 et 71 – la font remonter à la 26e place ex aequo, à dix coups de la gagnante, Ko Jin-young (KOR). Ces bonnes performances ne manqueront pas de donner confiance à Linnea Ström, 22 ans, alors qu'elle entame sa première saison sur le circuit LPGA, après une magnifique carrière amateur durant laquelle a remporté un titre universitaire aux États-Unis avec l'Université d'État de l'Arizona et le titre individuel de la Pacific-12 Conference.

cio
Championnats d'Europe d'haltérophilie

Plusieurs anciens athlètes des JOJ se sont distingués en avril lors des Championnats d'Europe d'haltérophilie qui se sont tenus à Batumi, en Géorgie. Les médaillés d'or de Nanjing 2014 Bozhidar Andreev (BUL), Hakob Mkrtchyan (ARM) et Simon Martirosyan (ARM) sont montés sur la plus haute marche du podium chez les moins de 73 kg, 89 kg et 109 kg respectivement, tandis que la médaillée de bronze Rebeka Koha était sacrée championne du monde chez les moins de - 59 kg.

back to top En