skip to content
Date
08 sept. 1972
Tags
Munich 1972

Les Américains boudent l'argent après un panier controversé de l'URSS

Basketball

Tant que les gens parleront basketball, ils parleront de la finale des Jeux Olympiques de 1972, un des matches les plus controversés et discutés de l’histoire.

Les États-Unis étaient en finale après avoir remporté 62 matches olympiques successifs depuis 1936. Et de fait, ils n’avaient jamais concédé un seul match lors des Jeux Olympiques.

Mais c’était sans compter l’Union soviétique et son équipe de poids qui ouvrit la marque et menait avec une confortable avance de 26 à 21 à la mi-temps. Tous comprirent alors que le score serait bien plus serré qu’espéré par la plupart des partisans américains.

À un peu plus de six minutes de la fin du match, les Soviétiques menaient désormais avec huit points d’avance. C’est alors que les Américains commencèrent à exercer une forte pression qui fit vaciller les Soviétiques. Il ne restait plus que six secondes de jeu, et ces derniers ne menaient plus que d’un seul point.

C’est à ce moment-là que la situation se corsa : l’Américain Doug Collins réussit deux tirs francs, propulsant son équipe en tête avec un point d’avance. Mais, alors qu’il effectuait ces tirs, l’URSS demanda un temps mort. La partie reprit à une seconde de la fin. Celle-ci écoulée, les États-Unis commencèrent à fêter leur victoire.

C’est alors que le responsable de l’instance faîtière du basketball entra sur le terrain pour expliquer qu’il fallait reculer l’horloge de trois secondes à cause d’une erreur d’arbitrage. On s’exécuta et le joueur soviétique Sasha Belov marqua immédiatement le panier dont son équipe avait besoin pour gagner. Au tour des Soviétiques de fêter leur victoire tandis que cette fin de match rendait les Américains tout à la fois furieux et perplexes.

Ces derniers déposèrent une réclamation qui fut rejetée par trois voix contre deux. Ressentant un grand sentiment d’injustice, les joueurs américains décidèrent de refuser leur médaille d’argent. Jamais aucun d’entre eux ne la réclama. Des années plus tard, ce match reste l’un des plus célèbres du basketball.

back to top