skip to content
Natalia Donets

Les ambassadeurs des JOJ utilisent le sport comme outil de responsabilisation en vue de la Journée internationale du 6 avril

Alors que le Mouvement olympique se prépare à commémorer dans quelques jours le pouvoir fédérateur du sport à l'occasion de la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, le moment est bien choisi pour présenter les efforts d'une jeune fille, véritable modèle, qui sensibilise à l'universalité du sport et utilise ce dernier afin d'avoir un impact positif sur sa communauté.

Ambassadrice des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Nanjing 2014, la Moldave Ana Maria Stratu a depuis été très occupée. Que ce soit en travaillant pour son Comité National Olympique, pour la Fédération nationale de karaté de Moldova ou en concourant aux Championnats du monde et d'Europe de karaté en tant que seule femme représentant son pays, cette jeune femme dynamique a toutefois trouvé du temps pour donner en retour à sa communauté.

Natalia Donets

Désireuse de rendre le karaté plus accessible aux femmes de Moldova et d'utiliser son sport comme outil de responsabilisation des femmes et des jeunes filles, Ana Maria Stratu a récemment organisé un festival international de karaté féminin avec le soutien et le financement du CIO à travers le programme des ambassadeurs+ des JOJ et la fédération nationale de karaté.   

Le programme des ambassadeurs+ invite en effet la communauté des ambassadeurs des JOJ à faire une demande de soutien financier (jusqu'à 5 000 CHF) pour mettre sur pied un projet au niveau local pensé pour avoir un impact réel et positif sur leur communauté grâce au sport.

Natalia Donets

Ana Maria Stratu avait retroussé ses manches dès 2016 avec un projet pilote similaire baptisé "Karaté Kid", lequel visait les jeunes filles et les enfants en situation de handicap au niveau local. Encouragée par les commentaires positifs et le succès de cette initiative, la jeune chef d'entreprise a décidé de faire passer l'événement à un autre niveau. Après s'être assuré le soutien de nouveaux partenaires, notamment d'ONU Femmes Moldova, le festival de karaté féminin s'est tenu en mars en présence de 50 athlètes de trois pays. Le festival a proposé des initiations sportives, des compétitions, des ateliers de maquillage ainsi qu'un stand d'information ONU Femmes. Une délégation était notamment présente pour promouvoir la parité hommes/femmes dans le sport et soutenir les jeunes filles qui choisissent de pratiquer les arts martiaux.

Depuis le lancement de ses projets, la jeune athlète de Moldova a pu constater le soutien grandissant apporté au karaté dans son pays et se réjouit d'utiliser le sport pour édifier un monde meilleur. Elle a désormais pour ambition d'obtenir de plus grands succès à l'avenir.

"Mon but est d'avoir un nombre égal d'hommes et de femmes athlètes dans notre pays", a-t-elle déclaré. Et d'ajouter : "J'aimerais voir certains de ces athlètes représenter la Moldova dans des manifestations internationales. Mon projet a pour ambition de donner confiance à ces enfants et de leur enseigner la persévérance. C'est un projet à long terme mais après un an, nous avons jeté des bases solides. Je souhaiterais sensibiliser parmi les autres organisations de Moldova, leur montrer que ce sport peut avoir des avantages sociaux et les aider à mettre sur pied des projets similaires."  

Natalia Donets

Ce projet n'est qu'un exemple parmi beaucoup d'autres : il montre de quelle manière une personne ou une organisation peuvent et utilisent le sport pour contribuer au développement physique, éducatif et social.

Alors que la Journée internationale au service du développement et de la paix rend hommage au pouvoir du sport et à son universalité, le CIO s'attache à utiliser le sport pour bâtir un mode meilleur et plus pacifique.

Rejoignez le mouvement #sport4betterworld en prélude à la Journée internationale du 6 avril !

Consultez https://www.olympic.org/fr/idsdp pour en apprendre davantage sur la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix.
back to top En