skip to content
POCOG
Date
01 nov. 2017
Tags
PyeongChang 2018 , Actualités Olympiques

Les affiches artistiques sélectionnées pour PyeongChang 2018

Le comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018 dévoile les huit affiches olympiques réalisées par des artistes coréens pour célébrer les Jeux.


À 100 jours du début des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang, le comité d’organisation dévoile les huit affiches qui incarneront l’image de ces Jeux et laisseront un héritage unique dans la mémoire collective. Ces affiches artistiques présentent l’élan créatif unique, ressenti et exprimé par des artistes coréens, face au grand « moment olympique » que s’apprête à vivre PyeongChang. Elles ont été retenues parmi 205 œuvres reçues suite à l’appel de soumissions lancé par le POCOG. Les affiches, et les oeuvres originales dont elles découlent, seront présentées pour la première fois au public dans le cadre d’une exposition qui se tiendra au Musée national d’art moderne et contemporain de Séoul, du 2 novembre au 3 décembre 2017, sous l’égide du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, et qui sera organisée par la Fondation coréenne pour l’artisanat et le design, en collaboration avec le POCOG.

Au cours du processus de sélection, le comité d’évaluation des affiches a prêté une attention toute particulière aux qualités esthétiques des affiches, tout en recherchant les œuvres qui traduisent la philosophie et les valeurs de l’Olympisme, vues sous un angle artistique unique. Tandis que certaines œuvres reprennent les anneaux et interprètent l'emblème des Jeux de PyeongChang pour refléter les valeurs olympiques, d’autres rendent hommage aux arts créatifs traditionnels coréens comme la broderie, la calligraphie ou encore la poterie. Parce que les Jeux sont « Passion.Connected », le numérique s’invite également dans la sélection avec pour toile de fond le spectacle époustouflant des paysages d'hiver de la province de Gangwon. Le comité de sélection se composait de représentants du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, ainsi que du Musée national d’art moderne et contemporain de Séoul, et comptait divers experts du monde des arts, spécialisés en matière de peinture occidentale et coréenne, d’éléments typographiques et visuels, de culture du design et de pop art.

Découvrez les huit affiches artistiques
POCOG
Passion de PyeongChang

« Passion de PyeongChang » présente la passion pour le sport et l’enthousiasme s’exprimant librement, avec pour toile de fond les champs et les montagnes de Corée, lesquels ont été les témoins des cinq mille ans d’histoire du pays. La variation de la saturation créée à l’encre de Chine en quelques traits de pinceaux permet d’en exprimer l’aspect essentiel. Le noir et le blanc, souvent considérés comme deux couleurs représentant l’esprit coréen, servent de base sur laquelle viennent s’inscrire les cinq couleurs du symbole olympique pour représenter les valeurs des Jeux Olympiques et les cinq continents du globe. Les traits de pinceaux évoquent ensemble le dépassement des préjugés, liés à la race ou à l’origine ethnique, afin de célébrer la compréhension, la coopération et l’égalité entre les hommes. Les images de montagnes enneigées, de rivières, de vents, de nuages, de peuples, de champs et de soleil reflètent les valeurs fondamentales des Jeux et, plus particulièrement, la volonté des jeunes athlètes de relever tous les défis, en donnant libre cours à leur passion, après une attente longue de quatre ans pour participer aux Jeux.

Artiste : Kim Jong-wook (1966)
Affiliation : chef du service de traitement graphique du Système coréen de radiotélévision (Korea Broadcasting System, KBS)

POCOG

Paysage extrême

« Paysage extrême » est une œuvre visant à rapprocher le dessin de l’entraînement physique, et devient elle-même le fruit de ce rapprochement. L’artiste surmonte l’ennui et la contrainte physique des entraînements répétitifs, tout en respectant les règles et les limites de l'exercice physique. Dans le flot infini de ces gestes répétitifs, l’artiste recherche un espace lui permettant de s’exprimer librement. Le résultat de cette recherche est une œuvre qui saisit le mouvement du corps et l’énergie cinétique qui s’en dégage. Cette représentation, qui prend la forme d’un paysage, suivant les lignes du terrain montagneux et enneigé de Gangwon, crée un décor impressionnant dans lequel les valeurs des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, « New Horizons » et « Passion Connected », occupent le devant de la scène.

Artiste : Kim Yeseul (1988)
Affiliation : PDG des Studios Myriad

POCOG

Salut à la Lune!

Lors c'est le matin en Corée du Sud, il fait nuit de l'autre côté de la planète. Le titre fait allusion aux décalages horaires tout autour du globe. La lune, reprise dans la désignation de la « Jarre Lune (jarre de porcelaine blanche) », se réfère aux vœux de succès pour les Jeux d’hiver de PyeongChang, dans le cadre desquels vont se retrouver au même moment des hommes et des femmes en provenance de tous les fuseaux horaires du globe. Le détail s’inspire du cheval d’acier de la dynastie Goguryeo. L'artiste réinterprète le cheval en lui donnant une forme petite mais dynamique. Le cheval laisse des traces de sabots dans la neige, à la surface de la jarre, alors qu’il galope vers le haut de la colline, d’où il s'élance ensuite dans une longue descente en luge. Cela ajoute une touche d’humour au travail traditionnel de poterie, tout en sérieux et solennité. Pour donner à la pièce cette couleur subtile et propre aux jarres coréennes, une technique particulière a été utilisée. Celle-ci consiste à éliminer la phase de l’application du vernis et à laisser les cendres de bois voler naturellement dans le four, afin d'extraire la beauté du mouvement dynamique de la terre, du feu et du bois.

Artiste : Jeon Chang-hyun (1975)
Affiliation : Artiste céramiste

POCOG

Jogak Hangeul Eeumbo

« Jogak Hangeul Eeumbo » est une typographie coréenne qui saisit l’esprit même des Jeux Olympiques. Le document intitulé « HunminJeongeum Haerye Bon », lequel régit l’utilisation des voyelles et des consonnes de l’alphabet coréen, ainsi que la philosophie selon laquelle « les mots prononcés par l’homme se fondent sur les cinq énergies de l’univers » ont servi de point de départ à cette œuvre. La typographie a été utilisée pour composer une phrase qui se réfère aux valeurs représentées par les Jeux. Cette oeuvre est un patchwork traditionnel, fait de 336 pièces de tissus, de 46 sortes de structures, de formes et de couleurs différentes. Cette création a pour but de former des voeux de succès pour les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, rendus possibles grâce à l’étroite collaboration de toutes les personnes engagées dans cette grande manifestation.

Artiste : Park Sung-hee (1971)
Affiliation : PDG de It-Company


Au temps de la splendeur d’Olympie, les lettres et les arts harmonieusement combinés avec le sport assuraient la grandeur des Jeux Olympiques Pierre de Coubertin 1904

POCOG

PyeongChang, Gangneung, Jeongseon et l’hiver

Les morphèmes de base de l’alphabet coréen sont utilisés en tant qu’unités fondamentales de formes géométriques – auxquelles des traits ont été ajoutés ou qui ont subi une rotation – afin de créer une combinaison visuelle des noms des divers districts où se dérouleront les Jeux d’hiver de PyeongChang. De larges traits formant une composition abstraite et moderne sont disposés verticalement pour rappeler un paysage. Quant aux triangles évoquant les montagnes et les vallées de la province de Gangwon, ils se succèdent sur l’ensemble de l’œuvre afin de créer un espace nouveau et symbolique, auquel des flocons de neige ajoutent une touche poétique.

Artiste : Kim Joo-sung (1960)
Affiliation : Professeur à l’Université de Myongji

POCOG

Taebaek

Les monts Taebaek constituent une chaîne de montagnes qui s’étend du nord au sud de la côte est de la péninsule coréenne, depuis la ville de Wonsan, située dans la province de Gangwon, jusqu’à l’embouchure du fleuve Nakdong. Ces monts forment l’une des plus longues chaînes de montagnes de Corée. Cette œuvre s’inspire du tracé des monts Taebaek et symbolise l’esprit d’interdépendance existant dans le monde entier. La force, avec laquelle se succèdent et se rejoignent ces montagnes, traduit tout le dynamisme et toute l’intensité des Jeux Olympiques d’hiver. Ce paysage se compose également de formes incurvées et inclinées, comme tracées à l’aide d’un large pinceau, rappelant ainsi une technique souvent utilisée dans les peintures coréennes de paysages.

Artiste : Kim Jae-young (1990)
Affiliation : concepteur pour le cabinet d’architecture « 2Look »

POCOG

Broderie hivernale: amour et voeux

« Broderie hivernale » est une oeuvre qui a pour but de former des voeux de succès pour les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, rendus possibles grâce à l’étroite collaboration de toutes les personnes impliquées. Cette œuvre est à l’image des broderies qui naissent d’un ensemble de points individuels constituant un tout. Gangneung, ville située dans la province de Gangwon, est bien connue pour ses travaux d’artisanat, traditionnellement réalisés par les femmes. L’un des exemples les plus typiques de ces créations artisanales, un sac en tissu brodé de points de toutes les couleurs, a servi de source d’inspiration pour créer un motif géométrique abstrait, lequel constitue une synthèse de ces festivités internationales, soit les Jeux Olympiques d’hiver, sur fond de paysage hivernal à Gangwon. Les couleurs utilisées, le blanc et le bleu, ainsi que les formes représentant un flocon de neige, une étoile, un arbre et les anneaux olympiques apparaissent de manière graphique, pour une réalisation en broderie traditionnelle de Gangneung. Les points suivent les formes stylisées du flocon, de l’étoile et de l’arbre. Cette œuvre offre un aperçu de l’esthétique unique de l’artisanat traditionnel, réalisé par les femmes coréennes, tout en adressant au monde un message d’amour et de respect à l’occasion des Jeux Olympiques.

Artiste: Hong Hyun-jung (1994)
Affiliation: étudiante de l’Université de Yonsei

Artiste: Hwang Su-hong (1971)
Affiliation: Professeur de l’Université de Yonsei

POCOG

Floraison de flocons de neige

Les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, lesquels se dérouleront sur des pistes enneigées, sont symbolisés par un motif en forme de flocon de neige. Le prolongement de chacune des cinq branches de ce flocon reprend l’un des pictogrammes représentant les diverses catégories de sport d’hiver que sont le patinage artistique, le patinage de vitesse, le patinage de style libre et le saut à ski, ainsi que les valeurs d’harmonie, d’espoir et de paix. Le fond de couleur bleue représente également l’esprit des Jeux Olympiques, durant lesquels de grands principes, comme l’équité, seront encore respectés sur les vastes pentes enneigées de PyeongChang.

Artiste : Ki Eun (1974)
Affiliation: PDG de DesignThreefour

Artiste : Dong-soo (1970)
Affiliation : PDG de With Design Company

Les affiches olympiques pour retracer l’histoire et l’identité des Jeux

Les affiches réalisées pour les Jeux Olympiques constituent l’une des facettes de leur identité visuelle. Elles donnent une note esthétique particulière aux Jeux et en constituent le thème visuel. Recourant à tous les styles et toutes les techniques, elles ne cessent d’étonner.

Les affiches olympiques retracent visuellement l’histoire et l’identité de chaque édition des Jeux Olympiques. Elles sont le témoin des styles et des valeurs du moment ainsi que du contexte artistique, social et politique de leur époque. C’est aussi une invitation à se plonger dans l’histoire des Jeux. Aujourd’hui, elles véhiculent les valeurs et les idéaux olympiques et entretiennent un dialogue avec la communauté artistique internationale et le génie créatif de la ville hôte.

Pour les artistes, la création d’une affiche officielle fournit l’occasion de diffuser leur œuvre dans le monde entier. Ils sont libres de choisir leur sujet et leur style. Cependant, chaque affiche doit véhiculer une interprétation personnelle du « moment olympique ». Cette œuvre d'art originale est le reflet de la philosophie et des valeurs de l'Olympisme (excellence, respect, amitié ...) et ne se limite pas à la simple représentation du sport, du symbole olympique ou de l'emblème. Enfin, elle reflète l’universalité des Jeux.

back to top En