skip to content
Ski Cross Getty Images
PyeongChang 2018

Leman a mis le feu au lac

A l’issue d’une finale un peu tronquée, c’est le Canadien Brady Leman qui décroche la médaille d’or de la compétition de skicross disputée dans le Phoenix Snow Park de Bokwang. Il a dominé le Suisse Marc Bischofberger pour le titre. L’Athlète Olympique de Russie Sergey Ridzik a été mis à terre suite à une collision avec l’autre Canadien, Kevin Drury, avant de se relever et de s’offrir la médaille de bronze.

La prime à l’expérience. Sur un parcours très aérien, c’est Brady Leman, 32 ans, qui s’est montré le plus fort. Le Canadien avait été le grand perdant de la finale de Sotchi où il avait pris la quatrième place derrière trois Français.   Cette fois il s’est rapidement installé en tête de la finale pour éviter tout risque de collision. C’est justement l’Athlète Olympique de Russie Sergey Ridzik qui a fait les frais du côté parfois aléatoire en se retrouvant au tapis par la faute du Canadien Kevin Drury. Avec deux adversaires hors-piste, Leman n’a eu qu’à contrôler Marc Bischofberger pour aller au bout de son rêve.

Getty Images

Le grand gaillard d’1,90 m originaire de Calgary connaît la consécration que sa longue carrière méritait largement même s’il n’avait jamais déroché la moindre médaille lors des championnats du monde ou des Jeux Olympiques. Deux fois deuxième la coupe du Monde de la spécialité, il s’impose avec une confortable avance.

La deuxième place est pour le Suisse Marc Bischofberger qui s’était déjà incliné en quarts de finale face au même Brady Leman. Après s’être relevé de sa chute, l’Athlète Olympique de Russie Sergey Ridzik finit sa course en solitaire pour s’offrir une belle médaille de bronze.

Getty Images

Déception pour la délégation française après le triplé de Sotchi. Le meilleur d’entre eux Arnaud Bovolenta est éliminé en demi-finales et termine deuxième de la petite finale derrière le Suisse Armin Niederer. Jean-Frédéric Chapuis, le champion olympique en titre, disparaît dès les quarts de finale tout comme François Place.

Après s’être fracturé la jambe à la veille du début de la compétition en 2010 à Vancouver, après la quatrième place forcément frustrante de la finale des Jeux de 2010, Brady Leman prend donc une revanche éclatante sur ses déboires olympiques. 

Getty Images
back to top En