skip to content
Date
06 déc. 2017
Tags
Actualités Olympiques , Olympic Channel

Légendes éternelles sur Olympic Channel

Ils ont réalisé des exploits inoubliables aux Jeux Olympiques et leur légende sportive a traversé les années. Que sont-ils devenus ? Olympic Channel vous propose sa nouvelle série "Legends Live On" dans laquelle ces magnifiques champions et championnes se racontent.

La série "Legends Live On" a été lancée à l'échelle mondiale sur Olympic Channel le 1er décembre. Dans le même temps, Rome organisait elle aussi une première en présence de la septuple médaillée olympique italienne en ski de fond Manuela Di Centa, membre honoraire du CIO. La projection a eu lieu au siège du Comité National Olympique Italien (CONI) devant un public composé de journalistes, de dignitaires, de personnalités du monde sportif, et de l'entourage de la grande championne de Paluzza (Frioul-Vénétie julienne). 
Manuela Di Centa, des exploits olympiques au toit du monde 
Manuela Di Centa, sur les skis depuis sa plus tendre enfance, va participer à cinq éditions des Jeux Olympiques d'hiver, de Sarajevo en 1984 à Nagano en 1998, et réaliser ses plus beaux exploits dans le stade Birkebeineren de Lillehammer en 1994, en remportant deux titres (le 15 et le 30 km) et en figurant sur la totalité des podiums féminins du ski de fond : argent sur 5 km et dans la poursuite 15 km, bronze en relais 4 x 5 km. Elle raconte qu'en arrivant en Norvège, elle s'est simplement dit : "Je me sens très bien, alors essayons de bien faire les choses !" 

Devenue membre du CIO, elle a le bonheur de remettre la médaille d'or du 50 km à son jeune frère Giorgio Di Centa à Turin en 2006. Un énorme moment d'émotion sans paroles ! En 2003, Manuela fête à sa manière les 50 ans de la première ascension du mont Éverest en devenant la première femme italienne à grimper sur le toit du monde. Et en 2006, elle est élue au Parlement où elle œuvre pour la création de programmes sportifs dans les lycées de la péninsule. 


"Je suis convaincue que tout le monde devrait suivre son cœur sur son propre chemin, et que puiser dans sa force intérieure peut aider à atteindre le succès", confie-t-elle. "En tant que modèle, et spécialement pour les jeunes femmes dans la société d'aujourd'hui, il est crucial de les aider à suivre leurs passions afin de pouvoir réaliser leurs objectifs personnels. J'espère que partager mon histoire aidera à inspirer les autres à à poursuivre leurs rêves". 
Transformer l'expérience du succès en actions positives 
Vous découvrirez les quinze immenses champions, d'hiver et d'été, du passé lointain, moins lointain, ou du présent, qui racontent leur expérience dans cette série à ne manquer sous aucun prétexte. À commencer par l'histoire d'un des plus grands sprinters de tous les temps, le quadruple champion olympique américain Michael Johnson qui se consacre aujourd'hui avec autant d'énergie que durant sa brillante carrière sportive à sa Fondation "Michel Johnson Performance", laquelle accompagne, avec des équipements de pointe, les jeunes de tous les horizons dans leur développement et la réalisation de leurs rêves sportifs. 

Parmi eux, figure aussi le nageur australien Ian Thorpe qui avait électrisé ses compatriotes et mis le feu aux bassins de Sydney en 2000, et qui porte aujourd'hui un message d'espoir dans les collectivités isolées. De son côté, la joueuse brésilienne de volleyball de plage Jackie Silva, championne olympique en 1996 avec Sandra Pires, ne ménage pas ses efforts pour aider les jeunes de son pays à se sortir des gros ennuis à travers le sport. La légende allemande du patinage artistique Katarina Witt, qui avait ébloui le monde entier en gagnant deux fois l'or (1984 et 1988), a, quant à elle, profité de sa notoriété pour aider les autres. 

Enfin, la superstar du snowboard Shaun White, deux fois titré en half-pipe (2006 et 2010), et qui vise une qualification pour aller défendre ses chances à PyeongChang 2018, et ainsi tenter d'effacer sa déception des Jeux de Sotchi où il s'était classé 4e, a une autre vie trépidante, dans la musique en tant que guitariste émérite, mais aussi dans la mode. 

Tous ces champions et championnes ont su transformer leurs rêves en succès, et leurs succès en actions positives. Comme le souligne Manuela Di Centa : "J'ai tellement reçu en tant qu'athlète, j'ai travaillé très dur, et appris beaucoup grâce au sport. Pour moi, c'était un devoir de pouvoir donner en retour avec toute cette expérience acquise. Je crois qu'un champion olympique a de grandes responsabilités. La meilleure façon de le démontrer, surtout aux jeunes, ce n'est pas qu'en passant par l'enseignement, c'est aussi en montrant l'exemple à travers le récit de nos vies." 

back to top En