skip to content
IOC/OIS
Buenos Aires 2018

Le travail acharné a porté ses fruits pour les jeunes haltérophiles

Le travail acharné a porté ses fruits pour l'haltérophile vénézuélienne Oriana Echandia Zarate et pour le vietnamien Dinh Ngo qui ont tous deux tracé leur route vers la première marche du podium à 17 ans.

Des larmes de joie ont coulé sur les joues de la Vénézuélienne Katherin Oriana Echandia Zarate, 17 ans, après sa victoire dans la catégorie féminine des 44kg, dimanche, lors de la première journée d'haltérophilie des JOJ de de Buenos Aires 2018. Echandia Zarate avait les yeux rivés sur la médaille d'or olympique et elle s'est montrée soulagée après sa victoire qui récompense le sang, la sueur et les larmes nécessaires pour devenir une championne.

"Les sacrifices que vous devez faire, c'est si dur !" a-t-elle dit après avoir soulevé 72 kg à l'arraché et 90 kg à l'épaulé-jeté pour un total de 162 kg synonyme de médaille d'or. "Je me suis entraînée tous les jours pour les JOJ. J'ai manqué la cérémonie d'ouverture hier pour préparer ma compétition et je ne peux pas manger de friandises car je suis au régime".

"Tous ces sacrifices en valent la peine. Je sais bien me préparer et et j'ai toujours une attitude positive. Je viens de remporter une médaille d'or pour mon pays. Je suis vraiment aux anges." La Vénézuélienne a été poussée dans ses derniers retranchements par la Vietnamienne Thi Thu Trang Nguyen dans un duel acharné. Elles étaient à égalité après avoir soulevé 72 kg à l'arraché.

 

En fin de compte, Nguyen a dû concéder la médaille d’or, ne réussissant correctement qu'une barre à 75 kg à l'épaulé-jeté. "C’est tellement triste de ne pas avoir remporté l’or", s'est désolée Nguyen, 15 ans. "Je n’ai pas réussi une bonne performance au début, et j’ai échoué lors de ma première tentative à l'arraché."

IOC/OIS

La Turque Nida Karasakal a pris la troisième place avec 138 kg après avoir terminé troisième à l’arraché avec 60 kg et deuxième à l'épaulé-jeté avec 78 kg. "Je m'attendais à faire de mon mieux ici", a déclaré Karasakal . "Je me suis préparée toute l'année pour atteindre cet objectif. Je suis tellement heureuse de remporter le bronze !"

IOC/OIS

Dans la catégorie des 56 kg hommes, l'haltérophilie vietnamien Son Dinh Ngo a mené son concours tambour battant en réussissant chacune de ses six tentatives sur le chemin du titre, s'imposant à l'arraché avec 114 kg, à l'épaulé-jeté avec 148 kg et au total avec 262 kg.

Une confortable victoire pour Ngo qui n'a pas franchement été mis mis sous pression par le Thaïlandais Natthawat Chomchuen, qui a terminé deuxième à l'arraché comme à l'épaulé jeté pour enlever la médaille d'argent avec un total de 239 kg. "Je suis tellement heureux de gagner la médaille d’or. Je suis au top de ma forme aujourd'hui », a déclaré Ngo. "J'offre l'or en cadeau à ma mère".

Le Tchèque Frantisek Polak s'est adjugé le bronze avec un total de 233 kg. L'expérience des JOJ a inspiré l'haltérophile tchèque pour qu'il ajuste ses ambitions. "Je voulais juste participer et je n’avais pas de grosses attentes, car je connaissais le niveau de mes concurrents. Mais maintenant, je vise les championnats du monde et les Jeux olympiques.", a-t-il dit.

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En