skip to content
Date
09 juin 2004
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

Le TOROC doit poursuivre ses progrès et accroître le soutien dont il bénéficie



La septième réunion de la commission de coordination des XXes Jeux Olympiques d'hiver à Turin a permis aux membres, experts et collaborateurs du Comité International Olympique (CIO) d'examiner avec soin, lors des trois jours de séances de travail et de visites des sites, les progrès accomplis par le comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2006 (TOROC) et les autorités publiques.


Ainsi que l'a rappelé le président de la commission de coordination du CIO, Jean-Claude Killy, "il reste moins de vingt mois avant le retour en Italie, pour la première fois depuis près de cinquante ans, de la plus célèbre manifestation sportive du monde, les Jeux Olympiques. À la fin de l'été, une fois les Jeux de 2004 à Athènes terminés, tous les yeux se tourneront vers l'Italie et le TOROC. Il est temps maintenant pour la population, les entreprises et le gouvernement italiens de se montrer à la hauteur de l'enjeu que représente l'organisation des Jeux, sous le feu des projecteurs."


Lors de la visite de la ville et des sites de montagne, la commission de coordination du CIO a pu constater les progrès accomplis au cours des cinq derniers mois au niveau des installations et des infrastructures. Les travaux de construction progressent de manière satisfaisante pour la plupart, mais il faudra accélérer le rythme pour certains sites clés sur lesquels des retards et des flottements ont été enregistrés. "Nous avons été véritablement impressionnés par les travaux de conception et de réalisation du site de saut à ski, qui commencera à être utilisé par les athlètes dans quelques mois à peine", a indiqué Jean-Claude Killy. "D'autres sites par contre, comme la piste de bob, sont source d'inquiétude".


Lors des séances de travail de la commission de coordination sur les besoins des Fédérations Internationales, des médias, des Comités Nationaux Olympiques et des sponsors, toute une série de questions ont été soulevées, parmi lesquelles le transport et l'hébergement : "Le manque de logements est l'un des points sur lesquels nous travaillons en particulier", a précisé le président de la commission. "Le CIO et le TOROC s'efforceront de trouver une solution d'ici à la fin du mois de juillet, afin que tous ceux qui iront en Italie pour les Jeux soient logés."


S'inspirant du légendaire génie créateur de Turin et de l'Italie, le TOROC a soumis des projets impressionnants concernant l'identité visuelle des Jeux, la mascotte et la torche olympique. "Les éléments graphiques qui caractériseront les Jeux de 2006 sont fascinants, très exactement - le CIO en est persuadé - dans la veine de ce que l'Italie est à même de réaliser. Offrir la meilleure scène qui soit aux meilleurs athlètes de sports d'hiver du monde exige bien plus que des installations et des moyens de transport les reliant. Cela nécessite de la passion, de la volonté, de l'imagination et du travail d'équipe", a ajouté Jean-Claude Killy.


"Ce fut un plaisir de travailler avec nos amis du CIO au cours des derniers mois. Nous avons apprécié la nature constructive des discussions", a pour sa part déclaré le président du TOROC, Valentino Castellani. "Nous savons que dans quelques mois, le monde aura les yeux fixés sur les Jeux de 2006 et l'Italie; cela ne fait que renforcer notre volonté d'organiser de superbes Jeux Olympiques en Italie et d'offrir les meilleures conditions qui soient à tous ceux qui y participeront."
 
Dans les mois à venir, les membres des groupes de travail de la commission de coordination continueront à rencontrer à intervalles réguliers leurs homologues du TOROC, les autorités publiques et les représentants des milieux d'affaires. La commission se réunira à nouveau officiellement en séance plénière à Turin en novembre.
back to top