skip to content
Date
19 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Taekwondo , Côte d'Ivoire

Le Taekwondoïste Cissé Cheick Sallah offre à la Côte d’Ivoire sa toute première médaille d’or

Cheick Sallah Cissé a signé une magnifique victoire aux dépens du Britannique Lutalo Muhammad en finale de la catégorie -80 kg hommes, grâce à un coup de pied retourné à la tête porté à l’ultime seconde du combat. Chez les femmes, la Coréenne Oh Hiery a décroché l’or des -67 kg pour ses débuts olympiques.


Mené 6 à 4 par le combattant britannique dans les dernières secondes, Cissé a marqué quatre points supplémentaires, le maximum possible en un seul mouvement, grâce à un coup de pied arrière circulaire à la tête de Muhammad. Spectaculaire!

Getty Images

« Nous étions à la toute dernière seconde, et j’ai mis en application ce qu’on avait travaillé à l’entraînement », a expliqué Cissé à propos de son mouvement victorieux. « Nous nous sommes entraînés pour différentes situations, notamment lorsqu’il ne reste que quelques secondes. J’ai appris ça à l’entraînement et ça a marché. C’est de l’ordre du réflexe. »

« J’ai pu réaliser ce rêve à force de courage et de passion. Il suffit de croire en ses rêves, j’en suis le parfait exemple, on peut arriver à tout si on y croit. Cette médaille d’or est la récompense de deux années de travail acharné. J’ai commencé en 2013 et me voici. Je suis très fier de ma médaille. »

Cette victoire dans la catégorie des -80 kg a apporté à la Côte d’Ivoire la première médaille d’or olympique de son histoire, et sa seconde médaille aux Jeux de Rio, après le bronze obtenu par Ruth Gbagbi, un peu plus tôt dans la journée, chez les -67 kg femmes. Avant Rio 2016, le pays d’Afrique de l’Ouest n’avait remporté qu’une seule médaille olympique, en athlétisme, de l’argent au 400 m masculin en 1984.

Getty Images

Très affecté, Muhammad, qui avait gagné du bronze à Londres 2012, était sous le choc après avoir laissé échapper la médaille d’or à l’ultime seconde. « J’étais à deux doigts d’atteindre l’objectif de toute ma vie. Malheureusement, j’ai échoué littéralement à la dernière seconde. C’est évidemment une déception car je voulais être champion olympique aujourd’hui. »

L’Azéri Milad Beigi Harchegani et le Tunisien Oussama Oueslati se sont partagé le bronze. Pour y parvenir, Oueslati, qui a apporté à son pays sa première médaille olympique en taekwondo, a battu le double champion olympique américain Steven Lopez.

Oh obtient l’or pour ses débuts olympiques

Getty Images

Chez les femmes, la finale des -67 kg entre Oh Hyeri de la République de Corée et la Française Haby Niaré a été elle aussi pleine de suspense. La Française a remporté la première reprise, mais la Coréenne lui a rendu la monnaie de sa pièce dans la deuxième. Haby Niaré est revenue dans la troisième et dernière reprise, mais c’est finalement Oh qui a obtenu la victoire 13-12.

Getty Images

« Il m’a fallu trois tentatives pour aller aux Jeux Olympiques, a souligné Oh qui débutait sur la scène olympique, et la troisième a été la bonne. Et pour mes premiers pas, je remporte l’or. Je ne réalise pas encore. J’ai rencontré beaucoup de difficultés lors de ma préparation pour ces Jeux et c’est d’autant plus sublime. »

« Une reprise dure deux minutes et il faut être vigilant en permanence, a expliqué Haby Niaré. Je suis revenue, mais malheureusement, cela n’a pas suffi et j’ai perdu d’un point. Je suis sortie quelques secondes de mon combat. C’est ce genre d’erreurs qui vous font avancer. Quand on ne pense qu’à la médaille d’or, on reçoit comme un gros coup sur la tête sur le moment, mais finalement, je me rends compte que c’est magnifique ce que j’ai fait. »

Getty Images

Les deux médailles de bronze ont été obtenues par l’Ivoirienne Ruth Gbagbi et par la Turque Nur Tatar, vice-championne olympique à Londres 2012.

back to top En