skip to content
Date
05 févr. 1948
Tags
St. Moritz 1948 , Skeleton , Italie , Actualités Olympiques

Le Suisse Bibbia remporte le skeleton dans son jardin

L’Italien Nino Bibbia débarque pour la première fois à Saint Moritz à l’âge de 3 ans, avec son père venu y vendre des fruits, et il va nouer une longue histoire d’amour avec l’endroit.


Il assiste aux Jeux de 1928 dans la station et les trouve palpitants. Ils lui inspirent d’ailleurs sa passion à vie pour les sports d’hiver. Dans son élément sur la glace, il devient un habitué de la scène sportive de Saint Moritz où il s’est installé. Bibbia s’essaie au bobsleigh, au hockey sur glace, à la luge, au skeleton, ainsi qu’au ski et au saut à ski. Comme les autres adeptes des sports d’hiver de l’époque, c’est un sportif éclectique qui va s’épanouir juste après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

À ce moment-là, il a jeté son dévolu sur les sports de glisse et bien entendu, sa connaissance des conditions de Saint-Moritz lui est d’un grand secours lorsqu’il doit prouver sa valeur auprès de l’équipe olympique italienne. Bibbia est sélectionné en bob à 2, en bob à 4 et aussi, peu de temps avant les Jeux, en skeleton.

Il entame sa campagne par le bob à 2 où, avec Edilberto Campadese, il termine à la huitième place à 3’’3 du podium. Mais il s’agit simplement d’un échauffement pour sa meilleure épreuve.

Lors de ces Jeux, la compétition du skeleton s’avère longue et difficile, et composée de six manches sur le fameux tracé du Cresta Run. Parmi les favoris figurent le Suisse Christian Fischbacher, le Britannique John Crammond et l’Américain Jack Heaton qui a remporté une médaille d’argent vingt ans plus tôt alors qu’il était adolescent, et qui a maintenant 39 ans.

On ne sait pas grand-chose de Bibbia, jusqu’à ce qu’il se signale sur la piste le premier jour. Crammond remporte la première manche alors que Fischbacher est accidenté. Heaton s’adjuge la seconde, mais Bibbia est en embuscade en troisième position et il fait étalage de ses aptitudes pour le titre lors de la troisième et dernière manche du jour. Il signe le temps le plus rapide et termine la journée deuxième ex aequo.

La deuxième journée de compétition, éprouvante, est celle de Bibbia. Tour à tour, il signe le meilleur temps, seul ou ex aequo, de chaque descente pour terminer avec près d’une seconde et demie d’avance sur Heaton, alors que Crammond décroche le bronze.

Il signe là la première de ses 231 victoires sur la piste du Cresta – un fabuleux record, exploit historique de la part d’un Italien. L’une des courbes de la piste des Jeux de Turin 2006 portera d’ailleurs son nom en guise d’hommage.

Il terminera ses Jeux par une sixième place en bob à 4 et ne remettra plus jamais les pieds sur la glace olympique.

back to top En