skip to content
IOC/OIS
Buenos Aires 2018

Le succès devient réalité pour la star de la TV Lena Stojkovic

L'enfant artiste-prodige accroche le bronze en taekwondo féminin -44 kg, tandis que la Russe Polina Shcherbakova trace sa route vers la médaille d'or dans la catégorie. Chez les hommes, le compatriote de Shcherbakova, Dmitrii Shishko, s'impose en finale des -48 kg.


La plupart des médaillés aux Jeux Olympiques de la Jeunesse connaissent un moment de célébrité en montant sur le podium, mais pour la taekwondoïste croate Lena Stojkovic, Il n'y a là rien de nouveau.

Enfant star de la télé-réalité dans son pays, Lena Stojkovic, 16 ans, qui monte sur la 3e marche du podium de la catégorie -44 kg sur le tatami de l'Oceania Pavillon au parc olympique de la jeunesse, est déjà très habituée aux spotlights, aux caméras qui virevoltent, aux acclamations de la foule.

"Je faisais partie d'un groupe dans mon club de taekwondo et notre entraîneur nous a inscrits dans cette émission d'artistes croates à la télévision nationale", explique-t-elle. "C’est en quelque sorte la version croate d’American Idol, par conséquent danser, chanter, montrer n’importe quel talent. Nous avons proposé ce numéro, qui impliquait des combats, de la self-défense, diverses choses, toutes incorporées dans une chorégraphie."

"J'étais en CM2 à l'école primaire et je n'avais que 10 ans. Parce que j'étais la plus petite des filles, le point d'orgue de notre prestation était que je batte tous les autres en les balançant tous en l'air. Nous avons atteint les demi-finales, puis le public a voté : nous étions proches mais nous n’avons pas atteint la finale. ”

Lena Stojkovic a connu son moment de célébrité après la fin de l'émission, mais en grandissant, elle est heureuse de se faire un nouveau nom en tant que véritable athlète. "À l'époque, c'était vraiment cool, les autres étaient tous plus âgés que moi, et je me suis beaucoup amusée. Mais maintenant, je suis un peu timide et j'en ai un peu honte."

Stojkovic n’a cependant aucune raison d’être embarrassée face à sa performance à Buenos Aires, bien qu’elle se soit montrée frustrée après avoir perdu une demi-finale serrée contre la future médaillée d’argent coréenne Mireu Kang dans les toutes dernières secondes du combat : "J'ai des sentiments mitigés. Je suis un peu en colère contre moi-même mais je m'en remettrai."

CIO/IOS

La Russe Polina Shcherbakova par la suite battu Kang s'adjuger la médaille d’or dans la catégorie, ne manquant pas d'exprimer son soulagement. "J’ai dû remporter cinq compétitions, tout simplement pour pouvoir participer aux Jeux olympiques de la jeunesse", a-t-elle expliqué. "J’ai été très nerveuse durant toute la journée, j’essayais seulement de garder mon calme et de me concentrer. Je suis maintenant impatiente de rentrer chez moi à Saint-Pétersbourg et de retrouver mes trois chats."

Mais, tandis que Shcherbakova rêve de rentrer à la maison avec ses animaux domestiques, Lena Stojkovic et son compatriote Josip Teskera (CRO) - qui a perdu dimanche face à Dmitrii Shishko (RUS) en quarts de finale de la catégorie hommes -48 kg - son tout simplement impatients de se rendre dans un fast-food, après des semaines de régime pour faire le poids aux JOJ.

"C’est difficile, mais c’est un défi auquel tous les combattants sont confrontés", a déclaré Josip Teskera. "J’ai dû perdre trois kilos la semaine dernière pour faire le poids, et je suis l’un des plus petits de ma catégorie. Certains des autres gars ont dû perdre quatre à cinq kilos. Je suis impatient de manger un hamburger dans les tout prochains jours ! "

Lenna Stojkovic a pour sa part suivi un régime durant six mois pour arriver à Buenos Aires dans des conditions optimales. "Je n’ai pas touché à la malbouffe depuis le mois d'avril avril, Vous devez le faire parce que tout le monde le fait mais j'ai eu des envies de gâteaux tout l'été, je vais certainement faire la fête et me lâcher avec ça ce soir."

Du côté des hommes, le jeune russe Dmitrii Shishko a battu l'Ouzbek Ulugbek Rashitov 11-8 en finale des -48 kg, le bronze revenant à leurs victimes des demi-finales, le Tunisien Mohamed Khalil Jendoubi, et le Coréen Im Seongboin.

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En