skip to content
Getty Images
Tokyo 2020

Le succès de l'épreuve test de boxe marque une autre étape importante sur la route menant à Tokyo 2020

L'épreuve test de boxe pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 s'est déroulée sur trois jours dans le centre emblématique Ryōgoku Kokugikan qui a récolté les éloges des athlètes et des organisateurs, alors que les préparatifs s'accélèrent en vue des cinq épreuves de qualification olympique.


L'épreuve test était organisée par le comité d'organisation de Tokyo 2020 avec le concours du groupe de travail sur la boxe, lequel a été créé par la commission exécutive du CIO pour mettre sur pied les épreuves de qualification olympique, et travailler en collaboration avec les organisateurs de Tokyo 2020 pour régler tous les aspects du tournoi olympique de boxe.

Cette épreuve test n'était pas une épreuve de qualification olympique, mais elle aura été une occasion importante d'évaluer les opérations sur l'aire de compétition, l'équipement de boxe et le personnel affecté à  l'épreuve. Y ont participé des athlètes de huit pays répartis dans huit catégories de poids, dont 25 boxeurs internationaux.

Les systèmes technologiques qui seront utilisés pendant les Jeux ont été testés, notamment les systèmes de chronométrage et de résultats dans le cadre d'initiatives visant à garantir la transparence et la crédibilité de l'arbitrage et du jugement en boxe avant les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.  

Boxing at Tokyo 2020 is about the boxers Morinari Watanabe Boxing Taskforce Chair

Le président du groupe de travail Morinari Watanabe, membre du CIO et président de la Fédération Internationale de Gymnastique (FIG), a souligné l'importance de cette épreuve test dans le cadre du processus devant mener jusqu'à Tokyo.

"Au centre de la boxe aux Jeux de Tokyo 2020, il y a les boxeurs. Nous aimerions remercier Tokyo 2020 et tous ceux qui ont participé à l'organisation de cette superbe épreuve test qui nous a donné, à nous et aux boxeurs, une plus grande confiance alors que nous nous préparons aux épreuves de qualification olympique dans cinq villes réparties dans le monde, et bien sûr aux compétitions olympiques qui auront lieu ici à Tokyo, dans moins de dix mois."

 “Les réactions des athlètes ont été très positives, et nous avons également eu des discussions avec eux pour les mettre au courant de nos plans et recueillir leurs commentaires. Notre objectif est clairement d'assurer pour la boxe olympique un processus fondé sur l'engagement des athlètes, mais aussi sur la transparence et la crédibilité, en particulier quant à l'aspect essentiel de l'arbitrage et du jugement."

Cette épreuve a également été une occasion extraordinaire pour les boxeurs participants de concourir dans un centre célèbre pour être le temple du sumo dans la capitale japonaise.    

Getty Images

"Le Ryōgoku Kokugikan offrira une scène absolument unique pour les boxeurs olympiques à Tokyo en 2020 ", a déclaré Kit McConnell, directeur des sports du CIO. "Vous pouvez sentir que ce lieu est plus qu'une arène de compétition, c'est un lieu de célébration du sport et de la culture japonaise. Il incarne la singularité du pays hôte et les boxeurs  olympiques y vivront une expérience merveilleuse l'année prochaine."

L'ancien médaillé de bronze aux championnats du monde, l'Indien Shiva Thapa, a battu le Kazakh Toltayev Sanatali, dans la finale masculine des poids légers (57-63 kg), tandis que chez les femmes, sa compatriote Rani Pooja l'a emporté sur l'Australienne Caitlin Parker pour décrocher l'or dans la catégorie des poids moyens (69-75 kg).

Ashish Kulheria est venu compléter une bien belle prestation collective  pour l'Inde en atteignant la finale des poids mi-moyens (63-69kg) avant de s'incliner devant la vedette locale Sewon Okazawa.

back to top En