skip to content

Le sport vient en aide aux réfugiés grâce au fonds d’urgence créé par le CIO

Date
27 oct. 2015
Tags
Actualités Olympiques

Le fonds d’urgence de deux millions de dollars (USD) débloqué par le Comité International Olympique (CIO)  et mis à la disposition des Comités Nationaux Olympiques (CNO) organisant des programmes d’aide aux réfugiés est déjà utilisé sur un certain nombre de projets importants tandis que d’autres devraient recevoir un financement dans les semaines qui viennent. 


Une aide financière a d’ores et déjà été accordée aux CNO des pays suivants :

· Autriche : programme de sport durable en faveur des réfugiés

· Belgique : activités sportives dans 30 centres d’accueil

· Bulgarie : du sport pour tous les enfants  

· Danemark : coopération avec des clubs sportifs locaux pour inviter des réfugiés à pratiquer des activités sportives et leur fournir un équipement sportif

· Slovénie : aide humanitaire aux réfugiés et amélioration des conditions de vie de ces derniers

Le CNO autrichien travaille avec ses cinq centres olympiques répartis dans le pays afin de lancer des initiatives dans des camps et des foyers accueillant des réfugiés. L’objectif est de favoriser l’épanouissement et l’intégration des réfugiés et de susciter la tolérance et la compréhension au sein des communautés. Il y a actuellement 50 000 demandeurs d’asile en Autriche.

En Belgique, le CNO s’est associé à la Croix-Rouge pour fournir du matériel sportif à 30 centres d’accueil à travers le pays. L’objectif est d’utiliser le sport pour aider les réfugiés à normaliser leur vie tout en promouvant protection de la santé, inclusion sociale, éducation et valeurs sociales positives.  Le CNO a également proposé aux ministres des Sports des régions flamande, germanophone et wallonne de Belgique de collaborer au projet.

Sous le patronage du CNO de Bulgarie, des tournois sportifs régionaux seront organisés pour les enfants restés sans parents dans les régions de Blagoevgrad et Vratsa. Les enfants des camps de réfugiés locaux et des communautés locales pourront y participer. Le projet, mené sous le slogan "Donnons à chaque enfant la chance de connaître la joie du sport", a pour objectif de donner aux enfants la possibilité de s’essayer au mini-football, au basketball, à l’athlétisme, au badminton et au tennis de table. Les vainqueurs des tournois régionaux prendront part au début du mois de décembre à des championnats nationaux destinés aux enfants en danger.

Le CNO danois a lancé un projet intitulé “get2sport for all”. Mené en coopération avec des clubs sportifs locaux, ainsi que des centres et communes accueillant des réfugiés, ce projet a pour but d’assurer que les réfugiés prennent part à des activités sportives dans les 16 000 clubs locaux que compte le Danemark. Les fonds seront utilisés en premier lieu pour la fourniture d’équipement sportif et l’organisation d’activités à même de rapprocher les réfugiés de la population locale.

En Slovénie, le projet est axé sur deux objectifs principaux. Le premier est de fournir une aide humanitaire immédiate (nourriture, eau, couvertures, etc.) aux réfugiés en collaboration avec le gouvernement et une organisation humanitaire nationale. Le second est d’améliorer les conditions de vie et l’intégration des réfugiés dans le pays. Pour ce faire, des activités sportives et éducatives sont organisées dans des centres d’accueil répartis dans toute la Slovénie, telles que mini-olympiades, pour tous les âges. Le CNO espère en outre faciliter l’intégration des réfugiés dans divers clubs sportifs proches des centres de réfugiés.

Jusqu’à présent, quelque 500 000 USD ont été alloués à des projets destinés aux réfugiés. Des rencontres avec d’autres CNO intéressés doivent avoir lieu cette semaine lors de la réunion du conseil exécutif de l’ACNO à Washington. Le solde, soit 1,5 million de dollars, est toujours à la disposition des CNO et autres parties, lesquels sont priés de soumettre leurs propositions au CIO pour examen  (personne de contact : Pamela Vipond, directrice adjointe de la Solidarité Olympique, à l’adresse  pamela.vipond@olympic.org). Ce fonds de deux millions de dollars est constitué d’un million provenant du CIO et d’un autre million provenant de la Solidarité Olympique. 

back to top En