skip to content
Date
02 mars 2007
Tags
Actualités Olympiques

Le sport au service de la paix : lancement d’un projet au Libéria


Outre son effet sur le bien-être physique, le sport peut jouer un rôle important en faveur d’une société plus sûre, plus prospère et plus pacifique, grâce à ses valeurs éducatives et à son réseau mondial. Le sport peut encourager la compréhension mutuelle, favoriser le dialogue entre les communautés et rendre le milieu sportif accessible à tous.
Aujourd'hui, à Monrovia (Libéria), au stade Antoinette Tubman, le Comité International Olympique (CIO) et la Mission des Nations Unies pour le maintien de la paix au Libéria (MINUL) ont lancé un programme national de cinq semaines sur le sport au service de la paix en présence de la présidente du Libéria, Ellen Johnson-Sirleaf, du président du CNO, Philipbert S. Browne, du conseiller spécial du secrétaire général des Nations Unies pour le sport au service du développement et de la paix, Adolf Ogi, et du coordinateur de la MINUL, Alan Doss.
 
Le dialogue par le sport
Organisé en étroite collaboration avec le gouvernement du Libéria, le CNO de ce pays, le Centre International pour la Trêve Olympique et des organisations sportives nationales, ce programme réunira des chefs de file des diverses communautés et des jeunes. Des activités sportives, comme le football et le volleyball, seront proposées dans 15 comtés du Libéria. Ce programme entend favoriser le dialogue et, par là, instaurer une société pacifique. Ainsi que l'a déclaré le président du CIO, Jacques Rogge, dans son message aux organisateurs et aux participants, "ce projet illustre parfaitement les synergies qui peuvent se créer entre différentes organisations et institutions pour atteindre un objectif commun : l'établissement d'une société pacifique au Libéria. Le sport est par essence le seul langage compris de tous; son influence sur le plan social et éducatif est  considérable : les activités sportives encouragent les échanges, la tolérance et le fair-play. Si les jeunes apprennent à se respecter grâce au sport, ils seront alors prêts à contribuer à l'instauration d'une société meilleure". Ce festival sportif permettra également de sensibiliser le public à des questions de société comme la réconciliation entre les communautés, la lutte contre le VIH/SIDA, l'exploitation et les abus sexuels, et le viol.

Don de matériel de sport
Les compétitions ne pourraient se dérouler sans le matériel adéquat. Aussi le CIO a-t-il fait don d'une grande quantité de tenues et d'équipement de sport : maillots, chaussures, ballons de football et de volleyball, filets. Ces dons ont été faits en réponse à une demande émanant du groupe d'action pour le sport au service de la paix. Cette entité a été créée l'année dernière afin d'étudier comment mettre à profit le sport pour promouvoir la paix, l'unité et le développement au Libéria. Ce groupe d'action, dirigé par la section de l'information publique de la MINUL, réunit le Ministère libérien de la Jeunesse et des Sports, le Comité National Olympique de ce pays, des fédérations nationales de sport, des associations de jeunes et des organisations non gouvernementales.
 
Un solide partenariat CIO/Nations Unies
Le CIO entretient d'excellentes relations avec les Nations Unies, en particulier depuis quelques années. Un certain nombre d'accords de coopération ont en effet été signés avec plusieurs agences spécialisées, qui ont permis la mise sur pied de programmes communs consacrés à l'éducation, à la santé (notamment à la prévention du VIH/SIDA), à l'environnement ainsi qu'au rôle de la femme dans le sport et la société.
Le CIO espère organiser des manifestations pour rapprocher les communautés dans les pays où les missions de maintien de la paix des Nations Unies opèrent, avec le sport comme instrument en faveur du dialogue intercommunautaire et de la paix.
 

Site officiel de la MINUL

En savoir plus sur le développement par le sport
back to top En