skip to content
Date
22 juil. 1952
Tags
Helsinki 1952

Le soldat Whitfield rempile sur 800 m

En 1948, l’Américain Mal Whitfield a gagné le titre olympique du 800m. Depuis, sa vie hors du stade a pris cependant un tour dramatique puisqu’il est allé se battre en Corée.


Il sert à l’US Air Force en qualité de mitrailleur de queue et il a participé à 27 missions aériennes de combat. Mais cela ne l’empêche pas de crier haut et fort qu’il souhaite poursuivre sa carrière en athlétisme, participer à des épreuves et gagner des titres.

Celui qui lui tient le plus à cœur est le titre olympique qu’il veut conserver. À Londres, il a devancé de trois mètres le Jamaïcain Arthur Wint, et une fois encore, ce dernier semble être son principal adversaire pour la conquête de la médaille d’or.

Whitfield a maintenant 27 ans alors que Wint, qui en a 32, déroule clairement les dernières foulées de sa glorieuse carrière. Son allure est toutefois intacte et Wint prend les commandes tout au long du premier tour, suivi de l'Allemand Heinz Ulzheimer et de Whitfield.

Ce dernier produit son effort vers l’avant de la course dans la ligne opposée et il aborde le dernier virage en tête. Wint a cependant encore des ressources et il réplique en se portant à la hauteur de Whitfield en vue de l’explication finale, tandis qu’Ulzheimer rétrograde en troisième position.

Les deux hommes sont toujours au coude à coude à 50m de l’arrivée, mais Whitfield va puiser dans ses réserves et trouver une énergie précieuse qui lui permet de prendre deux mètres d’avance. Il franchit la ligne victorieusement en 1’49’’2, égalant ainsi le record olympique qu’il avait établi quatre ans plus tôt. Médaille d’argent, Wint améliore son chrono londonien d’un dixième.

Whitfield ne parviendra pas à se qualifier pour les Jeux de 1956 et prendra sa retraite sportive. Il passera 30 ans à parcourir le monde - il s’est rendu dans plus de 130 pays - comme ambassadeur de bonne volonté du gouvernement américain.

back to top