skip to content
PyeongChang 2018

Le snowboard grandit au Royaume-Uni, le "pays sans montagnes"

Jamie Nicholls a disputé ses deuxièmes Jeux Olympiques dans les épreuves de slopestyle et big air snowboard à PyeongChang 2018. Alors que son coéquipier Billy Morgan a apporté une émouvante médaille à l'équipe britannique au terme de la finale du big air, il n'a pas connu la réussite - mais pour lui, c’était quand même "du délire" !

 


On pourrait dire sans se tromper que Jamie Nicholls est un des pionniers du snowboard freestyle au Royaume-Uni. Né le 21 juillet 1993 à Bradford, il a été le premier athlète de son pays à gagner une épreuve de Coupe du monde, le slopestyle de Špindlerův Mlýn (République tchèque) le 20 mars 2016. Comme il l'écrit sur son site officiel : "Je suis un olympien snowboardeur britannique qui parcourt le monde sur sa planche." Il a démarré dans son sport à 7 ans, sur les installations artificielles de Halifax (West Yorkshire).

Alors que la première et seule médaille olympique britannique sur la neige a été obtenue à Sotchi en 2014 par Jenny Jones en slopestyle féminin, Jamie a réalisé une belle compétition à Rosa Khutor chez les hommes, quatrième des qualifications pour un accès direct à la finale où il a pris la 6e place. Sur la route de ses deuxièmes Jeux à PyeongChang, il obtient encore trois podiums en Coupe du monde au cours de la saison 2016-2017.

Getty Images - JENNY JONES

Le snowboard grandit au Royaume-Uni, les équipes compétitives se structurent, particulièrement en freestyle (snowboard et ski), mais les choses ne sont pas évidentes. Comme le souligne Jamie Nicholls, "je n'aurais jamais imaginé représenter mon pays en snowboard. Nous avons des pistes artificielles, des stations de ski couvertes, mais pas de montagnes", ou comme l'explique l'entraîneur en chef Hamish McKnight : "Il est important de ne pas être seulement un coach technique, mais d'être aussi un coach pour la Grande-Bretagne. Nous n'avons pas 50 gamins parmi lesquels choisir cinq as, comme les autres grandes nations. Nous devons pousser tous nos jeunes talents en snowboard vers les sommets".

Getty Images - BILLY MORGAN
Au Bokwang Phoenix Park de PyeongChang, Jamie Nicholls, qui ne se départit jamais de sa bonne humeur, de son enthousiasme olympique et de son sourire, ne parvient pas à atteindre les finales dans ses deux épreuves, le slopestyle et le big air. Mais son ami et coéquipier Billy Morgan va lui apporter du baume au cœur.

Le 24 février, lors de la première finale olympique du big air Billy Morgan parvient grâce à son très beau 3e run noté 85.50, à monter sur le podium aux côtés du vainqueur canadien Sébastien Toutant et de son dauphin américain Kyle Mack. Jamie Nicholls est presque aussi ému que s'il avait été médaillé. Il dit en sanglotant : "C'est du délire ! Nous venons d'un pays sans montagnes. Ça signifie tellement de choses pour lui et pour nous tous ici. C'est incroyable. Je n'ai pas de mots".

Getty Images - KYLE MACK
Les Jeux s'achèvent sur ce grand bonheur pour Jamie et toute la "Team GB". "Ça a été tellement long, presque un mois passé ici à PyeongChang, mais j'ai adoré. J'acquiers de plus en plus d'expérience à chaque fois et je regarde vers l'avenir, la possibilité de revenir dans quatre ans et de récolter les bénéfices des leçons que j'ai pu tirer de ces Jeux."

back to top En