skip to content

Le skieur japonais Kimishima veut skier comme son héro Messi joue au football

OIS
Une seule pensée traversait l'esprit du skieur alpin japonais Kimishima Ohra lorsqu'il était dans la porte de départ des Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de Lausanne 2020 : que ferait Lionel Messi ?

L'homme de Tochigi, juste au nord de Tokyo, est un grand fan de la superstar argentine et il essaie d'emmener avec lui sur les pistes à chaque fois qu'il skie, l'inspiration du sextuple footballeur mondial de l'année.

"J'aime Messi, la manière dont il veut toujours attaquer, il pense toujours à marquer, il est passionné et je fais la même chose quand je skie", explique Kimishima. "J'essaie toujours d'attaquer. Je veux juste skier comme il joue au football."

Le jeune homme de 17 ans regarde Messi jouer pour son club, le FC Barcelone, à la télévision aussi "souvent que possible" et, s'il n'y a pas d'action en direct, on le trouve souvent en train de fouiller sur YouTube pour trouver des vidéos de son héros en action.

Getty Images

Et même si Kimishima n'a pas encore atteint les performances qu'il souhaitait au centre alpin des Diablerets, il est fier de la façon dont il est resté fidèle au mantra sans cesse renouvelé de son héros.

"Je me sens mal pour aujourd'hui parce que mes skis se sont croisés et je suis tombé, mais j'essayais d'attaquer ", a déclaré Kimishima après avoir échoué à terminer la première manche du slalom géant masculin lundi. "J'ai fait de mon mieux."

La seule fois où Kimishima s'est fâché, c'est lorsqu'il a senti qu'il était trop prudent lors de l'épreuve d'ouverture du Super-G, où il a terminé 42e. Suite à cela, l'adolescent était déçu de lui-même mais a promis de revenir le lendemain et de "skier comme Messi".

Il s'est certainement rapproché de son objectif, réalisant le 23ème meilleur temps du jour en slalom pour se hisser au 26ème rang du combiné. S'il a ri à l'idée que Messi serait fier d'un tel retour, Kimishima a reconnu que c'était un spectacle à savourer.

OIS

Les chances que Messi se rende à Tokyo pour participer aux Jeux Olympiques de 2020 sont peut-être faibles, mais Kimishima et son coéquipier de ski alpin Wakatsuki Yuka s'inspirent tous deux de la perspective de voir leur pays accueillir le plus grand spectacle sportif du monde.

"Tout au Japon, tout tourne autour des Jeux olympiques en ce moment", a déclaré Wakatsuki, qui a terminé 26e en slalom géant féminin et 28e en combiné. "C'est tellement cool et ça me donne déjà envie d'être à Pékin 2022 pour les prochains Jeux Olympiques d'hiver."

Kimishima pense que s'il peut creuser plus en profondeur, s'engager à s'entraîner à plein temps et, surtout, réussir à canaliser son Messi intérieur, il a une chance de la rejoindre là-bas.

back to top En