skip to content
Date
22 janv. 2008
Tags
Actualités Olympiques

Le secrétaire général de l'ONU en visite au CIO


Le président du Comité International Olympique (CIO), Jacques Rogge, a accueilli aujourd'hui le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, au siège du CIO où les deux hauts dirigeants ont convenu d'un cadre de coopération élargi entre les deux organisations. M. Rogge a fait part à M. Ban de l'engagement du CIO à utiliser le sport pour contribuer à atteindre les objectifs des agences spécialisées de l'ONU dans le monde.
À 198 jours de Beijing 2008, la réunion a également évoqué les retombées positives des Jeux Olympiques espérées pour le développement social et économique de la Chine. En outre, les deux dirigeants ont établi un parallèle entre la situation de la Chine et les effets positifs qu'ont apporté les Jeux Olympiques de 1988 à Séoul en termes culturels et économiques.
"Je suis très heureux et satisfait du partenariat entre les Nations Unies et le CIO ainsi que de la manière dont nous utilisons le sport dans nos actions communes pour promouvoir la paix, le dialogue et la réconciliation. Le sport est un instrument puissant. Cette année en particulier, nous attendons avec impatience de grands Jeux Olympiques à Beijing, avec la croyance que Beijing 2008 apportera esprit, harmonie, amitié, dialogue et réconciliation dans le monde; un véritable festival. Soyez assuré de mon soutien et de mon entière collaboration,” a déclaré le secrétaire général.
"Le secrétaire général et moi-même avons eu une réunion fort productive axée sur les questions mondiales d'intérêt commun”, a indiqué M. Rogge juste après la réunion. “Le CIO sait bien qu'aucune action humanitaire ou environnementale n'est de trop. Cela dit, le CIO est une organisation de sport. Nous devons compter sur l'expertise et l'influence de l'ONU pour définir les objectifs et déterminer la meilleure manière de les atteindre à travers le sport.”
 
VidéoLe président du Comité International Olympique (CIO), Jacques Rogge, a accueilli aujourd'hui le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon






Lire le communiqué de presse complet
back to top En