skip to content
Date
18 août 2008
Tags
Beijing 2008

Le revenant Taylor remporte un second titre aux haies

Angelo Taylor

En compétition, beaucoup d’athlètes rencontrent des hauts et des bas, mais peu d’entre eux atteignirent les extrêmes du coureur de demi-fond américain Angelo Taylor. Taylor apparut sur la scène sportive en 1999 au sein de l’équipe américaine triomphante aux Championnats du monde à Séville, après avoir manqué de se qualifier dans les haies. Ce n’est que l’année suivante, cependant, qu’il fit son effet mondial.

Les États-Unis exercent une poigne de fer sur certaines épreuves d’athlétisme. Le 400 m haies est l’une d’entre elles et, jusqu’à la victoire du Dominicain Felix Sanchez en 2004 à Athènes, les Américains avaient décroché le titre à chaque édition des Jeux depuis Los Angeles en 1984. À Sydney en 2000, Taylor atteignit la ligne le premier, seulement trois centièmes de seconde devant le coureur saoudien Hadi Somayli. Il courut également dans les éliminatoires du relais 4 x 400 m que les États-Unis devaient gagner également.

Mais, après Athènes, sa carrière parut s’effondrer. Des mollets douloureux et quelques ennuis avec la police malmenèrent durement son régime d’entraînement et il n’était pas au bout de ses peines quand l’un des résultats de contrôle antidopage de Jerome Young s’avéra positif. À Sydney, Young était, avec Taylor, membre de l’équipe de relais. Son contrôle positif entraîna le retrait de la médaille au quatuor américain. La descente aux enfers fut telle que Taylor en retourna à sa carrière d’électricien, tout espoir envolé semble-t-il de retrouver une forme de champion.

En 2007 aux Championnats du monde à Osaka, cependant, il décrocha l’or une nouvelle fois dans le relais et, l’année suivante, obtint son billet d’avion pour Beijing dans les qualifications olympiques. Les coureurs de haies réunis en Chine étaient loin d’être des vétérans et Taylor montra qu’il avait la capacité et l’expérience pour faire la différence. C’est ainsi qu’il fut le premier à réaliser moins de 48 secondes en demi-finale. En finale, il accomplit la meilleure performance de sa carrière devant le Trinidadien Kerron Clement et son compatriote Bershawn Jackson, et rapporta aux États-Unis une bonne récolte de médailles. Il s’inscrivit ainsi dans les pas des grands Américains Glenn Davis et Ed Moses, seuls autres athlètes vainqueurs du 400 m haies à deux reprises.
back to top