skip to content
COC
Buenos Aires 2018

Le rêve du tennis colombien est assez grand pour deux

Camila Osorio et Nicolas Mejia participeront au tournoi de tennis de Buenos Aires 2018. Tous deux figurent parmi les 10 premiers du classement mondial de la Fédération internationale de Tennis (ITF) et sont les favoris de la compétition qui se déroulera sur les courts de l’emblématique tennis club de Buenos Aires.


Bien qu’elle soit née à Cucuta, en Colombie, le 22 décembre 2001 et lui à Bogotá le 11 février 2000, tous deux apparaissent dans le top 10 du classement ITF. Nicolas Mejia et Camila Osorio pointent tous deux à la sixième place, ce qui confirme leur bonne forme du moment.

« Participer aux Jeux Olympiques de la Jeunesse, c’est un rêve », explique Camila, qui a remporté cinq tournois internationaux cette année : la Copa del Café au Costa Rica, la Copa Barranquilla, l’Asuncion Bowl, le Banana Bowl et la Copa Paineiras au Brésil. Les quatre dernières compétitions ont été disputées sur terre battue, la surface qui sera utilisée aux Jeux Olympiques de la Jeunesse. Pour sa part, Nicolas a remporté cette année le Championnat international junior de tennis du comté du Prince George et l’Asuncion Bowl.

COC

« Les Jeux Olympiques de la Jeunesse sont une belle opportunité pour moi et, en plus, ce sera une nouvelle expérience comme représentant de la Colombie. Ce sera une merveilleuse aventure », dit le jeune tennisman.

Nicolas Mejia a beaucoup de souvenirs sous les couleurs de son pays. « J’ai participé aux Jeux sud-américains de la Jeunesse à Santiago du Chili et je pense depuis longtemps à Buenos Aires 2018 », déclare celui qui a terminé troisième du simple l’an dernier dans la capitale chilienne. « On m’a dit que c’était très bien organisé. J’ai vu des vidéos du village olympique de la jeunesse et j’ai été impressionné par le sérieux et le professionnalisme de ces Jeux », ajoute-t-il.

Pour Camila Osorio, qui est entraînée par le légendaire joueur colombien Alejandro Falla, l’occasion de participer à une compétition dans la capitale argentine lui rappelle ses expériences passées dans ce pays. « J’ai disputé à Buenos Aires un match de qualification d’Amérique du Sud pour le Championnat du Monde des moins de 14 ans, mais jouer dans un stade où les plus grands joueurs argentins ont évolué, ainsi que d’autres grandes stars du monde entier, c’est un rêve incroyable. Nous sommes vraiment privilégiés », souligne la jeune joueuse qui s’est imposée l’an dernier aux Jeux sud-américains de la Jeunesse.

COC

Les objectifs de Camila et de Nicolas pour leur première expérience olympique ? Tous deux éprouvent les mêmes sentiments. « Avec mon équipe, nous avons souligné ce tournoi en rouge sur le calendrier de cette année. Nous travaillons pour cela et nous avons accordé beaucoup d’attention à la logistique, indique Nicolas Mejia. Les Jeux Olympiques de la Jeunesse sont très importants pour le tennis. Il est vrai que porter le maillot colombien, c’est toujours une motivation supplémentaire. C’est un honneur de jouer ce genre de tournoi. Être champion olympique de la jeunesse ou gagner un tournoi du Grand Chelem a presque la même importance. J’espère pouvoir ramener une médaille à mon pays et j’espère qu’elle sera en or », ajoute-t-il. Camila Osorio a un rêve similaire : « Je m’entraîne beaucoup pour faire le maximum pour mon pays. L’objectif, maintenant, c’est de bien représenter la Colombie. Je rêve de remporter une médaille et tant mieux si c’est de l’or », précise-t-elle.

Le rêve du tennis colombien est assez grand pour deux. Et question médailles d’or, le pays peut en appeler à son histoire : Juan Sebastian Gomez a en effet triomphé à Singapour 2010, lors de la première édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse, ce qui permet à Camila Osorio et Nicolas Mejia de voir grand. L’un ou l’autre sera-t-il capable de lui emboîter le pas?

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En