skip to content
Date
20 avr. 2015
Tags
Actu CIO

Le rêve de Dame Kelly Holmes se réalise à Athènes

La Britannique Dame Kelly Homes a réalisé le doublé 800m/1500m en athlétisme à Athènes en 2004. Elle revient sur cet exploit dans ce nouvel épisode de notre série « paroles d’olympiens ».

A 34 ans, après un long et sinueux chemin, Kelly Holmes signe un exploit exceptionnel en remportant le 800m puis le 1500m sur la piste du stade olympique d’Athènes. Lors des Jeux 2004, la Britannique n’est que la troisième athlète à réaliser ce doublé après les Russes Tatyana Kazankina (URSS) à Montréal en 1976 et Svetlana Masterkova à Atlanta en 1996. Dans les deux cas en courant à l’arrière du peloton, puis en produisant son effort dans les derniers 200m pour déboucher à l’avant à la sortie du dernier virage et battre ses rivales dans la ligne droite ! Elle est ensuite adoubée chevalière (DBE) par la Reine d’Angleterre et devient Dame Kelly Holmes.

Née le 19 avril 1970 à Pembury dans le Kent, Kelly Holmes, inspirée par les succès de son compatriote Steve Ovett, commence à courir à l’âge de 12 ans, mais six ans plus tard, elle s’engage dans l’armée britannique où elle devient instructrice d’éducation physique et atteint le grade de Sergent.

En 1992, dans ses baraquements, elle assiste devant la télévision aux Jeux Olympiques de Barcelone et décide de reprendre l’athlétisme, une carrière de haut niveau à laquelle elle se consacre pleinement à partir de 1997. Durant les années menant à son triomphe athénien, Kelly Holmes subit une longue série de blessures entrecoupées par une 4e place sur 800m à Atlanta en 1996 et une médaille de bronze sur la même distance à Sydney en 2000.

« En 2004, à 34 ans, je savais que ces Jeux seraient mes derniers », explique-t-elle, « c’est pourquoi il fallait que je consacre toute ma préparation et ma concentration à réaliser un rêve vieux de 20 ans : être championne olympique. J’ai participé à ces Jeux dans la meilleure forme physique de ma vie, entourée d’une équipe formidable, et je ressentais de façon très positive l’énergie et l’atmosphère qui s’en dégageaient ».

©Getty Images

A propos de son premier triomphe, sur 800m, dans la soirée du 23 août 2004, Kelly Holmes explique s’être fait peur en appliquant son plan de course, c’est à dire commencer par naviguer à l’arrière, à son rythme, « à 30m du peloton » précise-t-elle. Dans la ligne droite opposée du 2e tour, elle remonte toutes les concurrentes une à une jusqu’à se porter dans le virage à la hauteur de la grande favorite et tenante du titre, la Mozambicaine Maria Mutola qui la bouscule légèrement. Les deux championnes débouchent côte à côte dans la ligne droite. 

« Sur les 50 dernière mètres, je me suis souvenue d’un élément technique travaillé à l’entraînement, détendre mes épaules lorsque je me trouvais sous pression. Je me suis dit « relax ! ». Elle passe la ligne d’arrivée en 1:56.38, talonnée par la Marocaine Hasna Benassi et la Slovène Jolanda Ceplak (toute deux créditées de 1:56.43) qui ont réussie à « casser » devant Mutola (1:56.51). Très serré !

S’en suit un petit moment de flottement. « Non ! Je n’ai pas pu gagner ! J’ai regardé le ralenti sur l’écran géant, et dans le même temps, il y avait un photographe britannique au bord de la piste qui sautait dans tous les sens avec ses appareils autour du cou et qui me criait « Kelly, tu as gagné ! ».  Et là, j’ai commencé à comprendre, « Eh bien oui, tu l’as fait ». C’était un moment irréel, un moment que je n’oublierais jamais, bien sûr ! ».

Cinq jours plus tard, le 28 août, Kelly Holmes vit un autre moment inoubliable : sa victoire en finale du 1500m en 3:57.90 devant la Russe Tatiana Tomasova et la Roumaine Maria Cioncan. Le lendemain, elle porte fièrement le drapeau britannique lors de la cérémonie de clôture.

Tags Actu CIO
back to top