skip to content
2018 Getty Images
PyeongChang 2018

Le revanche de Johannes Thingnes Bø

Après avoir totalement raté son sprint et sa poursuite, le biathlète Norvégien Johannes Thingnes Bø, annoncé comme un des hommes forts de ces Jeux, remporte son premier titre olympique à l'arrivée de l'individuelle 20 km, malgré deux erreurs au tir, mais après avec couru sur ses skis avec le turbo. Il devance Slovène Jacov Fak et l'Autrichien Dominik Landertinger tous deux auteurs du 20 sur 20.

Un 18 sur 20 dans l'individuelle 20 km peut être rédhibitoire. Cela a été le cas pour le tenant du titre français Martin Fourcade. Le même 18 sur 20 correspondant à deux minutes de pénalité, n'a pas empêché Johannes Thingnes Bø de s'imposer. Exceptionnel !

A pleine puissance, Johannes Thingnes Bø a réussi à effacer ses deux cibles manquées au premier et au quatrième tir pour remporter son premier titre olympique à 24 ans. Parti avec le dossard n°9, il a tremblé jusqu'à l'arrivée du Slovène Jacov Fak, dossard n°57, qui a réalisé le sans-faute pour passer la ligne d'arrivée à 5 secondes. Lui aussi parfait au tir, l'Autrichien  Dominik Landertinger a fini en bonze à 14 secondes.

Le tenant du titre français Martin Fourcade était largement en tête de la compétition jusqu'à ses deux dernières balles, la 19e et la 20e, qui sont passées à côté. Il a terminé cinquième en lâchant "c'est pas vrai, c'est pas vrai !", avant de dire à chaud : "J'ai été très très nul sur ces dernières balles. Je n'avais plus rien à faire pour aller chercher ce titre. Je suis très en colère contre moi-même !".

En temps de ski net, Johannes Bø s'est montré plus rapide que Fourcade de 42 secondes, tandis que les deux biathlètes qui l'accompagnent sur le podium ont été battus de respectivement 2 minutes 5, et 2 minutes 14. Une performance ahurissante dans une épreuve où le podium s'envole généralement après deux tirs manqués.

Getty Images
"Les fautes de Martin ont constitué de beaux cadeaux"

Le Norvégien, qui donne du fil à retordre cette saison au Français avec 8 victoires sur 15 courses en Coupe du monde cette saison, ne pensait pas pouvoir gagner ce jeudi : "C'est un grand moment pour moi et le décrire en un mot est très difficile, Je ne pensais pas pouvoir l'emporter après mon dernier tir debout et j'ai été un peu chanceux".

"Les fautes de Martin ont constitué de beaux cadeaux. Aujourd'hui, c'était juste mon jour."
En grande difficulté sur les deux premières courses des Jeux, le Viking semblait mal vivre son statut naissant dans un pays où le biathlon fait office de religion. Il est enfin débarrassé d'une lourde charge et fera le match dès dimanche avec Fourcade sur la mass-start." Cela va me donner de la confiance. Je sais que mon tir est revenu et j'arrive à pousser fort sur les skis. Les conditions météo étaient meilleures aujourd'hui pour moi et j'espère qu'elle se maintiendront jusqu'à la fin des Jeux", a-t-il ajouté.

Getty Images
Fak et Landertinger tirent les marrons du feu

Avec leurs sans-faute, Fak et Landertinger ont tiré les marrons du feu dans cette individuelle. "Je suis très très satisfait" a dit le Slovène médaillé d'argent, "Si heureux, et il me faut encore un peu de temps avec moi-même pour absorber toutes ces émotions. Je dois rester pro, je célèbrerai ensuite. Ça a été très dur pour moi. J'ai fait deux très mauvaises courses dans ces Jeux. Ça a été si dur de revenir ! Je savais que je devais passer à l'attaque pour bien tirer. Mes statistiques de la saison étaient bonnes jusqu'à ce que j'arrive ici, ou j'ai vraiment mal tiré. J'ai des problèmes avec les projecteurs. Je préfère les courses de jour, et avec le vent, il a été très difficile de revenir, de me concentrer, et de réaliser le tir parfait". Avec le podium au bout !

Dominik Landertinger est très heureux de sa course. "Ça n'était pas facile pour moi. Je n'ai pas la meilleure forme sur le skis, alors je suis content de ce sans-faute qui m'a donné le bronze.  Mes deux premières courses ici n'ont pas été bonnes, mon but pour cette épreuve était le top 10, et là c'est la troisième place. C'est donc parfait. J'ai été bon sur les ski, j'ai eu une bonne journée. Pour toute mon équipe, les entraîneurs, les techniciens, c'est très important.  Je suis heureux d'avoir eu cette médaille pour le biathlon autrichien !".

Getty Images
back to top En