skip to content
2016 Getty Images

Le relais de la torche olympique atteint la ligne d’arrivée

Après avoir apporté l’esprit olympique dans tous les coins du Brésil au cours d’un marathon de trois mois, le relais de la torche olympique est finalement arrivé au Maracanã pour embraser le chaudron olympique et marquer le lancement des Jeux de Rio 2016.

Dans un final spectaculaire de la Cérémonie d’ouverture vendredi 5 août, le coureur longue distance Vanderlei Cordeiro de Lima a été le dernier relayeur qui a embrasé le chaudron olympique. L’Olympien avait connu une fin de course dramatique lors du marathon des Jeux d’Athènes en 2004. Alors qu’il était en tête et filait vers la victoire dans les derniers hectomètres, un individu était sorti du public et l’avait ceinturé, lui faisant perde toute son avance. Il était reparti et avait réussi à prendre la médaille de bronze. Vanderlei est depuis lors devenu un symbole de sportivité et de persévérance dans son pays.

L’allumage de la vasque olympique a couronné un voyage épique qui a démarré au mois de mai dans la capitale Brasilia. De là, la torche a parcouru les paysages colorés du nord-est, l’enchanteresse forêt amazonienne, le pays des gauchos, les terres du sud et la mégapole de Sao Paulo, sur la route de Rio.

Rio 2016 Olympic Torch Relay - Day 75 RIO 2016 / ANDRÉ LUIZ MELLO

La flamme a surfé, a navigué et a grimpé dans les mains d’athlètes et de professeurs, de jeunes et de moins jeunes.

Parmi les moments les plus mémorables, il y a eu le passage de la flamme à travers la ville de Caruaru, dans l’état de Pernambuco (nord-est) sur fond de la musique d’un des plus importants musiciens brésiliens, Luis Gonzaga.

Rio 2016 Olympic Torch Relay RIO2016/MARCOS DE PAULA

Les porteurs et les volontaires ont rendu cette partie du relais virale avec leurs prestations inspirées et animées, alors que la ville profitait des traditionnelles fêtes de São João.

Le relais a également porté tribut aux origines du Brésil en visitant le lieu dans l’Etat de Bahia où accosta le premier européen, Pedro Alvares Cabral en 1500.

RIO 2016 OLYMPIC TORCH RELAY – DAY 17 RIO 2016

Mais également lors d’un moment très spécial au début du relais, quand les membres de la tribu Pataxó, un des peuples natifs du pays, ont porté la torche. « Nous sommes ici depuis l’année 1500. Porter la torche et la flamme olympique dans nos habits traditionnels est une façon de célébrer les Indiens du Brésil. Et nous, les Pataxó sommes très fiers de cette opportunité qui démontre le respect pour notre peuple », a dit Raoni Vieira, deux fois champion à la lance, et un des porteurs Pataxó.

Tout en visitant les diverses populations du Brésil, le relais de la torche olympique a aussi mis en lumière les beautés naturelles du pays et ses incroyables paysages.

Rio 2016 Olympic Torch Relay - Day 34 RIO2016/FERNANDO SOUTELLO

De l’époustouflant archipel de Fernando de Noronha et la meute de dauphins qui ont suivi la flamme, jusqu’aux chutes de Lençóis Maranhenses et Foz de Iguaçu, la flamme a traversé des sites à couper le souffle.

De Pelé, le meilleur footballeur de l’histoire à Fernando Meirelles le réalisateur du très fameux film « La cité de Dieu » (2002), et qui a été le créatif producteur de la Cérémonie d’ouverture, en passant par de nombreux olympiens brésiliens comme l’archer Marcus Vinicius d’Almeida, des milliers de porteurs ont fait voyager la flamme à travers le pays. Alors que le relais atteignait Rio, il a passé ses derniers jours en visitant notamment son lieu le plus emblématique, la statue du Christ rédempteur en haut du Cocovado. Carlos Alberto Parreira, l’entraîneur de la Seleçao qui s’est adjugé le titre mondial du football en 1994 et le triple champion du monde Zagallo (comme joueur en 1958 et 1962 et comme entraîneur en 1970) ont compté parmi les relayeurs à Rio.

« C’est un immense privilège d’avoir participe au deux plus grands événements du monde » a dit Carlos Alberto Parreira. « J’ai été à neuf coupes du monde de football et à quatre Jeux Olympiques. Etre un relayeur est un moment merveilleux, particulièrement avec Zagallo avec qui j’ai vécu tant d’aventures ! »

Après avoir inspiré tout le pays, la flamme a atteint le Village Olympique où elle a été fêtée par les athlètes du monde entier.

Trois partenaires apportent leur soutien au relais de la flamme olympique de Rio 2016 : le partenaire mondial TOP Coca-Cola, associé de longue date aux relais de la flamme olympique, et les partenaires nationaux Bradesco et Nissan. Pour plus d’informations, consultez le site web de Rio 2016.

back to top En