skip to content
RELAIS DE LA FLAMME OLYMPIQUE RIO 2016 – JOUR 17 Rio 2016
Date
24 mai 2016
Tags
Rio 2016 , Relais de la flamme olympique , Actu CIO

Le relais de la flamme retourne aux racines du Brésil


La flamme olympique a braqué ses projecteurs sur les origines du Brésil en traversant l’état fondateur du pays dernièrement dans le cadre du relais de la flamme de Rio 2016.

En arrivant dans l’état du nord-est de Bahia, le 19 mai, la flamme a été portée au point précis où l’explorateur Pedro Alvares a touché terre et découvert le Brésil le premier en 1500.

Rio 2016

Et lors de l’un des moments importants du parcours de la flamme jusqu’ici, elle a été portée par des membres de la tribu Pataxó, l’une des populations natives du Brésil.

« Nous sommes ici depuis l’année 1500, a souligné Raoni Vieira, l’un des porteurs de torche Pataxó. Porter la torche et la flamme olympiques vêtus de nos costumes est une façon de fêter les Indiens du Brésil. Nous, le peuple Pataxó, sommes très fiers de cette opportunité empreinte de respect pour notre peuple. »

Il s’agissait de la première incursion du relais de la flamme dans le nord-est du Brésil et elle a été accueillie au rythme de l’Axé – un mélange de samba et de reggae – une musique populaire dans cette partie du pays.

De là, la flamme a traversé l’une des villes les plus petites de la région, Floresta Azul, qui compte quelque 14 000 habitants, dont la grande majorité est descendue dans la rue samedi 21 mai pour marquer l’occasion, sous la conduite d’une femme habillée comme une déesse grecque.

Rio 2016

« Nous voulions que tout le monde participe à cet événement à Floresta Azul », a déclaré Waldemar Sodré, responsable de l’organisation du relais de la flamme dans la ville. « C’est une célébration historique pour notre petite ville qui n’a obtenu son autonomie qu’il y a 54 ans. L’accueil de la flamme olympique s’inscrit donc également dans le cadre de nos festivités. »

Rio 2016

À Ibicaraí, la flamme a été accueillie par des démonstrations de capoeira, art martial traditionnel afro-brésilien, et par des disciples du candomblé, une religion locale, reflétant ainsi l’influence pérenne de la population africaine dans le nord du pays.

Alors qu’elle se dirigeait ensuite vers Salvador, la capitale de l’état – et capitale originale du Brésil, la flamme a effectué une halte sur la sublime côte de Bahia dimanche 22 mai, plus précisément à Itacaré, l’une des plus belles plages du pays.

Rio 2016

« Itacaré est un paradis brésilien. La flamme olympique ne pouvait pas le manquer », a indiqué Marcio Soares, un professeur local de paddle.

Trois partenaires apportent leur soutien au relais de la flamme olympique de Rio 2016 : le partenaire mondial TOP Coca-Cola, associé de longue date aux relais de la flamme olympique, et les partenaires nationaux Bradesco et Nissan. Pour plus d’informations, consultez le site web de Rio 2016.

back to top En