skip to content
RELAIS DE LA FLAMME OLYMPIQUE RIO 2016 – JOUR 25 Rio 2016
Date
31 mai 2016
Tags
Rio 2016 , Relais de la flamme olympique , Actu CIO

Le relais de la flamme olympique met le cap sur le nord-est du Brésil


À l’occasion de son 25e jour au Brésil, la flamme olympique a atteint vendredi 27 mai la fameuse zone aride du nord-est du pays, connue sous le nom de sertão, berceau de quelques styles musicaux parmi les plus emblématiques du Brésil, notamment la musique sertaneja et le forró.

Rio 2016

La relation étroite qu’entretient la région avec la terre a constitué le thème essentiel du relais de la flamme olympique, lors des 2 km qu’il a parcourus au départ de Lagoa Grande, dans l’état du Pernambouc.

Rio 2016

Parmi les 10 porteurs de flamme de cette portion figurait João Araújo, un éleveur local. « Je suis né un 28 mai, alors porter la flamme olympique la veille de mon anniversaire est le plus beau cadeau que j’ai reçu de toute ma vie, dit-il. Nous voulons profiter du relais pour montrer au monde nos traditions d’élevage et d’agriculture. »

Rio 2016

La dernière halte de la flamme dans l’état de Pernambouc a eu pour cadre Cabrobó, où le héros du coin Jocemar Rodrigues a porté la torche. Fondateur du club sportif local, Jocemar s’est également occupé du Micaboa, un carnaval régional populaire. « Je suis très fier, confie-t-il. J’ai beaucoup pleuré. Je n’aurais jamais imaginé que je vivrais une telle expérience au cours de ma vie. C’est un moment unique. Dommage que ça ne dure que 200 mètres. »

Après avoir traversé le Pernambouc, la flamme est arrivée le 28 mai au Sergipe, le plus petit état du Brésil.

Rio 2016

Là, le relais s’est poursuivi sur une toile de fond extraordinaire, puisqu’il a descendu la rivière São Francisco, l’un des cours d’eau les plus importants du pays, qui traverse cinq états et plus de 520 villes.

Rio 2016

La flamme est passée par les villes de Canindé de São Francisco, Poço Redondo, Nossa Senhora da Glória et Nossa Senhora das Dores, avant d’atteindre Aracaju, la capitale de l’état.

Après un arrêt à Propriá, dimanche matin, la flamme a ensuite mis le cap sur l’état d’Alagoas où plus de 200 porteurs de torche se sont relayés pour la porter dans les rues de six villes.

Rio 2016

Parmi eux se trouvait Bianca Andrade, sextuple championne du monde de jiu-jitsu, qui a porté la flamme à travers Maceió, la capitale de cet état. « J’ai gagné de nombreux titres, dit-elle, mais porter la flamme est un moment exceptionnel. »

Son camarade porteur de torche Eliel de Melo, un collégien de 14 ans, s’est montré tout aussi enthousiaste. « Participer à un tel événement, porter la flamme dans ma ville, ce n’est que du bonheur, indique-t-il. Je ne peux pas expliquer ce que j’ai ressenti lorsque j’ai été choisi pour être l’un des porteurs de torche à Maceió. »

Après avoir pris congé de l’état d’Alagoas, la flamme a repris le chemin du Pernambouc où elle a été portée sur le site qui a abrité la plus grande colonie d’esclaves du Brésil, União dos Palmares. C’est là que Zumbi dos Palmares, chef des esclaves, a conduit au XVIIe siècle une célèbre révolte contre les propriétaires d’esclaves.

Trois partenaires apportent leur soutien au relais de la flamme olympique de Rio 2016 : le partenaire mondial TOP Coca-Cola, associé de longue date aux relais de la flamme olympique, et les partenaires nationaux Bradesco et Nissan. Pour plus d’informations, consultez le site web de Rio 2016.

back to top En