skip to content
Relais de la flamme olympique - Jour 73 Rio 2016 / André Luiz Mello
Date
14 juil. 2016
Tags
Rio 2016 , Relais de la flamme olympique , Actu CIO

Le relais de la flamme olympique en bon chemin

La flamme olympique poursuit son voyage aux quatre coins du Brésil, sur terre et sur mer.

Lundi 11 juillet, elle a en effet emprunté la mer pour se rendre sur l’île de Florianópolis, la capitale de Santa Catarina, entre les mains aguerries du rameur olympique Anderson Nocetti et du spécialiste de la voile Bruno Fontes.

« Je soutiens à fond les Jeux de Rio », a déclaré Anderson, qui a décroché la première médaille du Brésil à la Coupe du Monde d’aviron et qui a participé à quatre éditions des Jeux Olympiques. « Ce sera une grande étape dans l’Histoire du sport dans notre pays. » Bruno d’ajouter : « Je suis heureux de participer à ce moment. Je fais de la voile depuis près de 30 ans et porter la flamme olympique est le meilleur moment de toute ma carrière sportive. »

Relais de la flamme olympique - Jour 71 Rio 2016 / André Luiz Mello

Le relais a ensuite traversé six villes avant d’arriver à Blumenau, réputée pour ses traditions allemandes.

Parmi les autres sportifs à avoir porté la flamme olympique, nous retrouvons Célia Neis, la première athlète de l’état de Santa Catarina à remporter une médaille d’or aux Jeux scolaires brésiliens, ainsi que Suélen Oliveira, détentrice des records aux 100 m, 200 m et 400 m paralympiques.

En fin de journée, la vasque a été allumée au Pavilhão da Vila Germânica de Blumenau (le pavillon allemand) sous les airs du groupe Cavalinho, habitué de l’Oktoberfest de la ville.

Relais de la flamme olympique - Jour 69 Rio 2016 / André Luiz Mello

Le 13 juillet, la flamme a fait ses adieux à Santa Catarina en faisant escale dans la ville de Joinville, la dernière de sa tournée dans 23 états du Brésil en plus du district fédéral.

En chemin, la flamme s’est rendue à Jaraguá do Sul où 30 000 personnes sont venues l’admirer tandis que le groupe de danse Scar a donné une représentation spéciale sur le thème de Rio 2016.

Relais de la flamme olympique - Jour 72 Rio 2016 / André Luiz Mello

Cornélia Caglioni, ancienne coureuse du 400 m élue personnalité du siècle dans la ville, a été choisie pour porter la flamme en hommage à sa longue carrière sportive lors de laquelle elle n’a jamais réussi à se qualifier pour les Jeux Olympiques.

« J’ai essayé de participer aux JO pendant 18 ans sans y parvenir. Aujourd’hui, je joue enfin un rôle », a-t-elle déclaré, émue.

« J’espère que cette flamme, qui a mis fin à de vieilles querelles, véhiculera compréhension et tolérance dans ce monde. Il en a tellement besoin. »

Karen Jonz, triple championne du monde de skateboarding, a également figuré parmi les porteurs de la flamme. « J’ai vécu beaucoup de choses, on m’a empêché de participer à des compétitions car je suis une femme, dit-elle. Mais je pense que c’était un mal pour un bien parce que mon expérience a permis d’ouvrir la voie à d’autres filles qui n’ont plus besoin de surmonter ces difficultés aujourd’hui. »

Le relais de la flamme olympique de Rio 2016 dispose de trois partenaires de présentation : le partenaire mondial TOP Coca-Cola, qui poursuit son soutien de longue date auprès des relais de la flamme olympique, ainsi que les partenaires locaux Bradesco et Nissan. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Internet de Rio 2016.

back to top En