skip to content
POCOG

Le relais de la flamme olympique de PyeongChang 2018 poursuit son chemin…

Au cours des trois dernières semaines, le relais de la flamme olympique a déroulé ses foulées le long de la côte sud de la République de Corée avant de s’orienter au nord, mettant en lumière le passé, le présent et l’avenir de ce pays fascinant. Retour sur les dernières étapes de l’épopée de la flamme olympique sur la route de PyeongChang.

Lorsque le relais de la flamme olympique a quitté Changnyeong le 16 novembre, il s’est dirigé droit vers la ville côtière de Sacheon, dans la province du Gyeongsang du sud, avant de regagner l’intérieur des terres en direction de Jinju.

POCOG

Au passage, il a croisé sur sa route – moment particulièrement fort –la patrouille aérienne de la République de Corée, les Black Eagles, en pleine démonstration.

POCOG

L’arrivée de la flamme au bord de l’eau dans la magistrale forteresse de Jinjuseong a été saluée par un spectacle de musique traditionnelle coréenne, interprété par des agriculteurs locaux et par la danse du sabre de Jinju.

POCOG

Le 18 novembre, l’itinéraire a rallié l’observatoire du mont Guobong et fait halte à Kwangyang, l’un des principaux centres logistiques d’Asie, où une chorale municipale d’enfants a fêté l’arrivée du relais.

POCOG

Les festivités se sont poursuivies le lendemain, alors que la flamme a été prise en stop par la télécabine maritime de Yeosu et s’est arrêtée sur l’île d’Odongdo, où elle a été accueillie en grande pompe sur l’esplanade de l’Expo EDG par un spectacle de la garde d’honneur de l’École des garde-côtes sud-coréens.

POCOG

Le 20 novembre a été placé sous le thème de la musique puisque Gongchan, chanteur du groupe sud-coréen B1A4, a contribué au transport de la flamme olympique jusqu’à la ville verte de Suncheon. Parmi ceux qui l’attendaient dans le jardin national de la baie de Suncheonman – l’une des zones humides les plus populaires de la planète – figurait Noel, l’un des partenaires de Gongchan, qui a chanté devant un public nombreux.

POCOG

Le 21 novembre, la flamme olympique s’est retrouvée à l’honneur en fin de journée aux abords d’une fontaine chorégraphique de l’esplanade de la paix de Mokpo, qui commémore la remise du prix Nobel de la Paix à Kim Dae-jung, l'ancien président de la République de Corée.

POCOG

Le lendemain, le relais de la flamme a croisé sur sa route un bateau à voiles, un collège, une agence de recherches en radio, des dolmens et les falaises rouges de Hwasun, avant de se rendre sur l’esplanade gazonnée Hanium, où chants et musique ont encore plus résonné en l’honneur de la flamme olympique, avec notamment un spectacle basé sur le rite de purification de Jindo.

POCOG

Lim Soo-kyung, une habitante de la ville du sud-ouest de Gwangju, a apporté sa pierre à l’édifice le lendemain en portant la torche jusqu’au col de Jangbul sur le Mont Mudeung de la ville. Sixième ville de République de Corée et capitale de la province du Jeolla du sud, Gwangju a accueilli le relais de la flamme olympique sur le site de l’exposition biennale de Gwangju, un lieu emblématique de la culture de cette agglomération.

POCOG

Lors de son dernier jour dans la ville, la flamme olympique a vécu une étape importante au stade de la Coupe du monde de Gwangju, l’un des sites de la Coupe du Monde de la FIFA 2002. La journée s’est achevée à la mairie de Gwangju où une chorale et des majorettes ont apporté leur contribution en souhaitant affectueusement une bonne continuation au relais de la flamme.

POCOG

Le 27 novembre, la flamme olympique a sillonné la province du Jeolla du sud, dans le sud-ouest du pays où elle est notamment passée entre les mains du célèbre acteur et musicien sud-coréen Kwak Dong-yeon.

La flamme a été reçue de manière spectaculaire par la population locale et la gare de Gokseong a été transformée pour l’occasion en un parc à thème dans lequel se sont déroulés des spectacles de musique coréenne traditionnelle et de danses du sabre, fleurons d’un programme de divertissements très varié.

POCOG

Le relais de la flamme olympique a repris la route pour partir à la découverte de la province du Jeolla du nord durant les quatre journées suivantes. À Namwon, l’haltérophile Lee Ha-young a rejoint ses camarades relayeurs avec pour toile de fond spectaculaire, l’ancienne forteresse de la ville. Le relais a bouclé la journée par une rasade supplémentaire de fêtes et de spectacles de musique traditionnelle sur l’esplanade de l’amour du parc à thème de Chungyang.

POCOG

Les trois jours suivants ont réservé un programme varié au relais, qui a tout d’abord fait une halte dans un parc à thème totalement consacré au fromage à Imsil, puis dans un chai viticole à Murue avant d’être au centre d’un flash mob spectaculaire à Hansu. Dans le même temps, dans la ville de Muju, Kim Sung-tae, responsable de la Fondation pour la promotion du taekwondo, a dirigé une démonstration de l’art martial traditionnel coréen, avant d'endosser à son tour le rôle de relayeur.

POCOG

Le 2 décembre, le relais de la flamme olympique est arrivé à Iksan, un important centre de transport du réseau ferroviaire sud-coréen. La gare de la ville a servi de cadre à un spectacle intitulé "Sons et lumières du Millénaire" interprété par une troupe de danse et une chorale locales.

POCOG

Le lendemain à Gunsan, des célébrations spécifiques ont été organisées au Musée d’histoire moderne de la ville, où le programme culturel a notamment proposé un concert de percussions traditionnelles samulnori.

POCOG

Enfin, le 5 décembre, le relais de la flamme olympique a pris la direction de Buyeo dans la province du Chungcheong du sud, jadis la capitale du pays, avec notamment au programme un spectacle de musique et de danse exécuté dans le cadre magique du Temple bouddhiste de Jeong-lim.

back to top En