skip to content
IOC/Milos Bicanski

Le relais de la flamme olympique de PyeongChang 2018 illumine la Grèce

L’étape grecque du relais de la flamme olympique de PyeongChang 2018 a commencé par l’allumage de la flamme olympique par la célèbre actrice grecque Katerina Lehou, le 24 octobre, lors d’une cérémonie au Temple d’Héra, bâti il y a 2 600 ans, et se termine par l’arrivée de la flamme à Athènes.


Durant cet intervalle, le relais de la flamme olympique des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 a effectué un périple de 2 129 kilomètres à travers tout le pays. 505 porteurs de torche ont ainsi acheminé la flamme, et 36 cérémonies ont été organisées dans 20 communes.

Le premier de ces porteurs de torche était le skieur grec Apostolos Angelis, l’un des 16 relayeurs à avoir effectué un relais de trois minutes lors de la première journée du relais de la flamme olympique, pour convoyer la flamme d’Olympie à Pyrgos. L’ancien footballeur Park Ji-sung lui a succédé, en tant que représentant du comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de PyeongChang 2018 (POCOG), alors que trois autres Coréens ont participé à cette étape grecque du relais de la flamme olympique.

Lors de la deuxième journée, la flamme est partie de Patras, a franchi le pont Charilaos Trikoupis, avant de mettre le cap sur Antirion et Naupacte, recevant au passage un accueil chaleureux des écoliers et des riverains. Après avoir traversé Messolonghi, Agrinio, et Arta et son magnifique pont, le relais a terminé la journée à Ioannina, où le rameur grec Stefanos Ntouskos, sixième du quatre en pointe sans barreur poids légers hommes à Rio 2016, a eu le privilège d’allumer la vasque.

Le 26 octobre, le relais de la flamme olympique a continué à répandre son message de paix, d’amitié et de solidarité aux quatre coins de la Grèce. Parti de Ioannina, sur les rives du lac Pamvotis, il a gagné Grevena et Kozani, applaudi par des milliers de personnes massées dans les rues pour saluer le passage de la flamme olympique.

À l’arrivée de la flamme olympique dans la superbe ville de Kastoria, l’héroïne locale Christina Giazitzidou, médaillée de bronze en aviron à Londres 2012, a allumé la vasque au parc de la flamme olympique, lors d'un événement réunissant de nombreux enfants qui brandissaient des drapeaux grecs, coréens et olympiques.

IOC/Milos Bicanski

Le soleil brillait de mille feux le quatrième jour du relais, à l’occasion du transport de la flamme jusqu’à Salonique où, après avoir traversé Toumba et le musée olympique, elle a brillé toute la nuit à côté de la statue d’Alexandre le Grand. Sur son trajet, le relais de la flamme olympique a traversé la ville d’Edessa, dont les formidables chutes d’eau ont offert une toile de fond adéquate à la flamme éternelle.

Même si la météo s’est dégradée le 28 octobre, le soleil cédant la place à un ciel gris et à la pluie, la flamme n’en a pas moins poursuivi son lumineux périple pour être chaudement accueillie à l’ancien théâtre de Mieza, où le célèbre philosophe Aristote a créé son école.

L’un des temps forts de la cinquième journée est venu de Rodopolis, où un groupe d’enfants locaux arborant des T-shirts de PyeongChang 2018 a montré son enthousiasme pour les Jeux Olympiques en courant au côté du porteur de torche. Puis la flamme a effectué sa dernière escale de la journée à Náoussa, où la skieuse Sofia Ralli a allumé la vasque en fin de journée.

Le 29 octobre, le parcours s’est dirigé vers la ville de Litochoro, blottie dans l’ombre du mont Olympe, berceau mythique des dieux grecs, avant de s’achever à Delphes, considérée par les Grecs anciens comme le centre du monde.

Lors d’une cérémonie nocturne émouvante dans le temple d’Apollon, la vasque a été allumée par la skieuse grecque Georgia Marre, en présence d’Athanasios Vassiliadis, le président de la commission du relais de la flamme, venu représenter le Comité Olympique Hellénique, organisateur du relais de la flamme olympique.

Enfin, le 30 octobre, l'avant-dernier jour de l’étape grecque du relais de la flamme olympique, la flamme aura traversé Arachova, Livadia et Éleusis, avant d’arriver à Athènes et de brûler toute la nuit sur l’Acropole.

Après avoir été remise au POCOG, lors d’une cérémonie prévue le 31 octobre au stade panathénaïque, la flamme s’envolera pour Incheon, en République de Corée, où elle arrivera le lendemain, 100 jours exactement avant le coup d’envoi de PyeongChang 2018.

Le relais de la flamme des Jeux de PyeongChang 2018 a trois partenaires officiels : le partenaire mondial TOP Coca-Cola, qui poursuit son soutien de longue date aux relais de la flamme olympique, le partenaire mondial TOP Samsung et le partenaire national KT. Pour de plus amples informations, veuillez-vous rendre sur le site web de PyeongChang 2018.

back to top En