skip to content
RELAIS DE LA FLAMME OLYMPIQUE RIO 2016 – JOUR 1 Rio2016/Andre Mourao

Le relais de la flamme olympique commence au Brésil


La flamme olympique est arrivée au Brésil et a entamé son périple de 95 jours jusqu’à Rio de Janeiro où elle arrivera pour la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Rio 2016. Au premier jour de son relais brésilien, la flamme olympique, portée par des Brésiliens anonymes ou célèbres, a traversé le district fédéral de Brasilia, drainant un large public dans son sillage et suscitant des émotions inoubliables chez les acteurs du relais.

La journée a commencé par une arrivée très matinale à l’aéroport de Brasilia où Carlos Arthur Nuzman, le président du comité d’organisation de Rio 2016, a porté la flamme, dans sa lanterne spéciale, sur le sol brésilien, pour la première fois depuis son allumage, le 21 avril dans l’ancienne Olympie. De là, la flamme a gagné le Palais du Planalto, résidence officielle du chef de l’état brésilien, où le président Nuzman et la Présidente Dilma Rousseff ont transmis la première torche enflammée à Fabiana, la capitaine de l’équipe féminine de volleyball du Brésil.

C’est un moment historique. Je suis très fière d’être la première personne à porter la torche olympique sur le sol brésilien Fabiana Brazil
 
Rio2016/Andre Mourao

« C’est un moment historique. Je suis très fière d’être la première personne à porter la torche olympique sur le sol brésilien », a indiqué la double championne olympique.
 
Fabiana n’a été que la première des 141 porteurs de flamme chanceux, choisis pour convoyer la flamme durant la journée, parmi lesquels des figures sportives renommées, des vedettes brésiliennes et des anonymes dont beaucoup avaient été proposés par des amis en raison de leurs bons et loyaux services. Après Fabiana, la flamme a atterri dans les mains d’une paire d’athlètes brésiliens, le gymnaste Angelo Assumpção et la boxeuse Adriana Araújo, ravie de bénéficier d’une telle opportunité.

C’est comme gagner une médaille olympique. C’est un épisode de ma vie dont je me souviendrai à jamais Adriana Araújo Brazil
« C’est comme gagner une médaille olympique. C’est un épisode de ma vie dont je me souviendrai à jamais », a souligné la pugiliste brésilienne, médaillée de bronze à Londres 2012.
Rio2016/Andre Mourao

Parmi les porteurs de la flamme figurait également Hanan Khaled, une réfugiée syrienne de 12 ans qui vit au Brésil. « J’ai été tellement heureuse de porter la flamme olympique car je n’aurais jamais imaginé que cela pourrait arriver, a-t-elle souligné. C’était un moment très particulier. J’aime le peuple brésilien et je me sens moi-même Brésilienne. » Interrogée sur un éventuel message qu’elle aurait à transmettre aux réfugiés du monde entier, Hanan a répondu : « Je souhaite qu’ils puissent tous vivre en paix, sans guerres, et au milieu de leurs amis. »

Par ailleurs, Gabriel Medina, icône du surf brésilien, a transmis la flamme olympique à la star du volleyball Paula Pequeno, native de Brasilia, qui avait la responsabilité de la porter à l’intérieur de la cathédrale de la ville, un édifice emblématique œuvre du célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer.

Sous la nef de la Cathédrale, Paula Pequeno a rejoint Vanderlei Cordeiro de Lima, pour l’un des moments les plus émouvants du passage du relais de la flamme à Brasilia. Le marathonien, médaillé d’argent à Athènes 2004 et qui reste le seul Brésilien à avoir obtenu la médaille Pierre-de-Coubertin, avait visiblement du mal à contenir ses larmes de joie en recevant la flamme.

Lors de son relais, l’ancien coureur de fond âgé de 46 ans a déployé ses bras telles les ailes d’un avion, répétant ainsi son fameux geste d’Athènes. Tandis que le relais de la flamme générait un énorme enthousiasme au sol, les avions de l’armée de l’air brésilienne ont écrit les lettres « Rio 2016 » dans le ciel pour immortaliser le lancement officiel du rêve olympique du Brésil.

La flamme va maintenant poursuivre son périple dans tout le Brésil où elle traversera plus de 300 villes et sera portée par 12 000 personnes avant de faire son entrée au stade Maracanã le 5 août.

Rio2016/Andre Mourao

Trois partenaires apportent leur soutien au relais de la flamme olympique de Rio 2016 :le partenaire mondial TOP Coca-Cola , associé de longue date aux relais de la flamme olympique, et les partenaires nationaux Bradesco et Nissan. Pour plus d'informations, consultez le site web de Rio 2016.   

back to top En