skip to content
Actualités Olympiques

Le quadruple Axel en compétition : "pas de sitôt" pour le champion du monde Nathan Chen

Il reste encore des exploits à accomplir en patinage artistique. La discipline progresse, les quadruples sauts se multiplient, mais il en est un qui n'a jamais encore été réalisé : le quadruple Axel, déjà le saut le plus difficile en triple rotation. Nathan Chen, champion du monde 2018 et spécialiste des "quads", ne pense pas qu'il sera réussi de sitôt. 

 

Depuis maintenant 30 ans, et le premier quadruple saut (en boucle piqué) réalisé en compétition par le Canadien Kurt Browning aux Mondiaux ISU de Budapest en 1988, cet élément est devenu indispensable pour qui veut chasser les médailles sur la scène continentale, mondiale et olympique. Peu à peu, d'autres sauts (le Salchow, le Lutz, le Flip, le Boucle) ont également été proposés en quadruple rotation et du côté des femmes, la Japonaise Miki Ando a été la première à réaliser cet exploit, en 2002 avec un quadruple Salchow. Mais d'une part, ces sauts n'ont encore jamais été effectués en combinaison, et d'autre part, il en est un qui résiste encore aux meilleurs spécialistes : l'Axel.


En effet, pour l'Axel (prise d'élan sur une carre extérieure suivie d'une rotation d'un tour et demi avec réception sur l'autre carre extérieure), le "quadruple" signifie quatre tours et demi, quand tous les autres "quads" ne nécessitent que trois tours trois quart. Cette invention du patineur norvégien Axel Paulsen en 1882 reste considérée dans sa version triple actuelle comme le plus difficile et le mieux noté des six différents sauts reconnus par l'ISU.

Qui sera le premier à réaliser un quadruple Axel en compétition ? Brian Orser, le réputé coach du double champion olympique en titre japonais Yuzuru Hanyu, est persuadé que ce dernier possède toutes les qualités pour y parvenir. Hanyu en même fait une de ses principales motivations. Mais il se bat avec les blessures et sa carrière s'inscrit en pointillé, entre victoires et forfaits après son magnifique triomphe olympique à PyeongChang 2018.

Getty Images


Six quads pour Nathan Chen dans son programme libre à PyeongChang 2018

Dans le même temps, l'Américain Nathan Chen multiplie les exploits et les succès. Le patineur né dans la ville olympique de Salt Lake City en 1999 se fait remarquer lors des Jeux disputés en République de Corée : après avoir pris la médaille de bronze dans la compétition par équipes avec les États-Unis, il  passe totalement à travers de son programme court dans la compétition masculine, échouant à la 17e place de l'épreuve déjà dominée par Hanyu.

Mais le lendemain, 17 février, Chen obtient le meilleur score du libre en réalisant un exploit totalement inédit : Il pose à la perfection six quadruples sauts dans son programme notamment patiné sur le "Sacre du Printemps" d'Igor Stravinsky, ce qui lui vaut une note de 215,08 et une remontée jusqu'à la 5e place finale, tandis que Yuzuru Hanyu est le premier depuis Dick Button (Saint-Moritz 1948, Oslo 1952) à réaliser un doublé. Il s'impose devant son compatriote Shoma Uno et l'Espagnol Javier Fernandez.

Meryl Davis pose la question à Chen pour Olympic Channel

Un mois plus tard, à Milan, le jeune patineur américain installé en Californie devient à 18 ans le plus jeune champion du monde depuis Yevgeni Plushenko en 2001, avec à nouveau six quads dans son programme libre et une avance finale record de 47.63 points sur son dauphin, le Japonais vice-champion olympique Shoma Uno. Dans cette année, Nathan Chen réussit les sept triples Axels qu'il a tentés ! Il termine en décembre en s'imposant magistralement en finale du Grand Prix ISU à Vancouver  C'est là que Meryl Davis (championne olympique en danse sur glace avec Charlie White à Sotchi 2014) le rencontre pour Olympic Channel et lui pose la question.

Getty Images

"Penses-tu que quelqu'un peut réussir le quadruple Axel ?" À quoi le champion du monde et des États-Unis répond : "Difficile à dire. Je pense que c'est réalisable, mais ça n'arrivera probablement pas de sitôt". Nathan Chen a également démarré en 2018 un cycle d'études à l'Université de Yale. "Je suis très occupé ! Ça a vraiment ajouté beaucoup à ma vie, dans le patinage et hors du patinage. Mais j'adore ça, j'apprends beaucoup de choses et je sens que c'est maintenant la bonne chose à faire." Il ajoute : "J'essaye de donner le meilleur de moi-même pour me maintenir au même niveau que les deux précédentes saisons et je tente toujours de me développer et de faire évoluer mon patinage".

Nathan Chen sera-t-il le premier à réussir un quadruple Axel ? Ou un autre patineur, à commencer par Yuzuru Hanyu ? Avant les Jeux de Beijing 2022 ? Pendant ? Après ? L'avenir le dira.

back to top En