skip to content
Date
26 mars 2015
Tags
, Actu CIO

Le programme de suivi de carrière des athlètes créé par le CIO exporte ses séminaires de sensibilisation de l'Afrique de l'ouest vers l'Amérique centrale

Le programme de suivi de carrière des athlètes (programme ACP) créé par le CIO traverse l'Atlantique avec des séminaires organisés au cours des deux prochains mois au Panama, au Costa Rica, au Honduras, au Nicaragua, au Guatemala et au Pérou suite à leur tenue réussie au Rwanda, en Côte d'Ivoire et au Cameroun la semaine passée. Destinés aux athlètes de ces pays, ces séminaires de sensibilisation leur apportent un soutien et leur donnent des conseils pratiques pour les informer et les autonomiser afin qu'ils commencent à planifier assez tôt leur vie après le sport.


Bon nombre d'athlètes consacrent l'essentiel de leur temps à l'entraînement – parfois au détriment de leurs études ou de la recherche d'un emploi. Que se passe-t-il lorsque vient le moment de la retraite sportive ? Que faire ensuite ? Tous les athlètes doivent à un moment ou à un autre répondre à ces questions. C'est à cet instant que le programme ACP entre en jeu.

Soutenir les athlètes, que ce soit sur l'aire de compétition ou au-delà, est l'un des objectifs principaux du Comité International Olympique (CIO). Cette mission a même été renforcée avec l'adoption en décembre dernier de l'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique pour l'avenir du Mouvement olympique. Le programme ACP du CIO, lequel est proposé en collaboration avec Adecco, a pour but de soutenir les athlètes qui se préparent pour leur reconversion ou sont en train de la vivre. De l'art de concilier deux carrières à la préparation d'une future carrière après le sport, le programme ACP propose des ressources ainsi qu'une formation aux athlètes pour qu'ils développent leurs compétences de vie et optimisent les possibilités d'études et d'emplois qui s'offrent à eux.

Tout au long du mois de mars et en prélude au Forum ACP qui se tiendra en mai à Lima, une délégation comprenant la présidente de la commission du athlètes du CIO, Claudia Bokel, et un des membres de cette commission, Pedro Yang, est sur la route afin de partager connaissances et expériences avec des collègues athlètes et entraîneurs en Afrique et en Amérique centrale et du sud.  

Sur la route du programme ACP

Au cours de la 9e Convention internationale des sports africains à Kigali, Rwanda, environ 30 athlètes ont pris part pendant deux jours à un séminaire ACP. Claudia Bokel, membre de la commission exécutive du CIO, Amadou Dia Ba, président de la commission des athlètes de l'Association des Comités Nationaux Olympiques d'Afrique (ACNOA), et Kady Tounkara, membre de cette même commission, ont assisté à ce séminaire, organisé conjointement avec le CNO du Rwanda. Des ateliers de sensibilisation ont également eu lieu au Cameroun et en Côte d'Ivoire.

Le capitaine de l'équipe nationale de taekwondo du Cameroun, Nyamsik Valery, a déclaré à cette occasion : "Participer à l'atelier organisé ici au Cameroun m'a permis de voir les choses sous un autre angle. Je vous remercie d'avoir partagé avec nous des aspects essentiels de nos vies."

Dans le cadre du programme ACP, un atelier intitulé "la vie après le sport" s'est aussi tenu à Caracas, Venezuela. Cet atelier, dont le coup d'envoi a été donné par le président du CNO vénézuélien, Eduardo Álvarez, et le champion du monde de karaté, Antonio Díaz, a ensuite été animé par Mauricio Rivas, un escrimeur et psychologue qui dirige le programme pour l'Amérique latine. Mauricio Rivas a ainsi partagé son expérience avec les athlètes présents, lesquels ont également participé à des ateliers pédagogiques visant à les informer et à les aider à se préparer pour une carrière professionnelle après leur carrière dans le sport de compétition. 

Antonio Díaz, soulignant combien il est important pour les athlètes d'avoir un plan de reconversion après le sport, a par ailleurs confié : "Vous êtes toujours un peu anxieux lorsque vous pensez à votre retraite et à ce que vous allez faire une fois que vous arrêterez le sport." Lui-même encore en activité, il a ajouté : "Je suis certain que ce programme est utile à ceux qui, comme moi, en sont à ce stade de leur carrière."  

Au cours des deux prochains mois, l'olympien Pedro Yang se joindra aux ateliers de sensibilisation du programme ACP au Panama, au Costa Rica, au Honduras, au Nicaragua, au Guatemala et au Pérou. Lancé en 2005, le programme, dont les trois piliers sont "l'éducation, les compétences de vie et l'emploi", a d'ores et déjà profité à plus de 11 000 athlètes d'élite à travers le monde.  

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur ces programmes ou vous investir personnellement, n'hésitez pas à nous écrire à athletes@olympic.org.

En savoir plus sur le programme de suivi de carrière des athlètes 

Tags , Actu CIO
back to top