skip to content
Date
17 oct. 1968
Tags
Mexique 1968

Le professeur Pawlowski donne une leçon de sabre

Jerzy Pawlowski était tout, sauf un homme ordinaire. Haut gradé de l'armée polonaise et étudiant en droit, il remportera cinq médailles olympiques, brisera l'hégémonie hongroise en escrime, sera emprisonné comme espion et deviendra guérisseur.

Peu de sportifs peuvent se vanter d'avoir mené une vie aussi mouvementée. Pawlowski se découvre un intérêt pour l'escrime à l'âge de 16 ans, après avoir visionné des images des Jeux Olympiques de Londres 1948. Il continue à s'entraîner après avoir rejoint l'armée polonaise et se spécialise dans le sabre. 

Il ne tarde pas à se distinguer dans sa discipline de choix. Malgré ses débuts tardifs, il termine à la deuxième place du Championnat du Monde des moins de 21 ans en 1956. Son style tout en élégance et en souplesse n'est pas sans rappeler celui de ses glorieux aînés.

Toutefois, la médaille d'or olympique lui échappe. Il décroche l'argent par équipes en 1956 et 1960, puis le bronze en 1964. À 35 ans, Pawlowski sait que Mexico 1968 représente sa dernière chance de réaliser sa grande ambition.

Sa préparation est pour le moins inhabituelle. En marge de ses entraînements, il peaufine son mémoire de droit, intitulé "Une critique de la conception néo-libérale de la liberté et du droit de Hayek". De toute évidence, cette distraction produit les effets escomptés : après des années d'attente, l'escrimeur polonais obtient enfin la médaille qu'il convoitait tant. 

Son triomphe ne souffre aucune contestation, comme en témoigne son bilan de 16 victoires pour 2 défaites en sabre individuel. Il se paie même le luxe de dominer le champion du monde soviétique  Mark Rakita en finale. Pour la première fois depuis 48 ans, la médaille d'or olympique ne revient pas à la Hongrie.

Pawlowski remportera trois fois le Championnat du Monde de sabre et terminera deux fois deuxième. Véritable célébrité en Pologne, il sera considéré comme l'un des plus grands sportifs de l'histoire du pays. Son image se brouillera soudainement en 1975, lorsqu'il sera condamné à 25 ans de prison pour espionnage au profit de la CIA. Dix ans plus tard, il sera échangé contre trois espions communistes. Il décidera pourtant de rester en Pologne, où il travaillera comme peintre et comme guérisseur. Il sera également copropriétaire d'un restaurant et d'un élevage de moutons.

back to top