skip to content
Date
16 avr. 2015
Tags
Communiqué de presse

Le président Thomas Bach et le président François Hollande discutent d’une éventuelle candidature française

Pour le président du CIO, Paris serait une "très forte concurrente”.


Le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, et le président de la République française, François Hollande, se sont rencontrés à nouveau aujourd’hui au Musée Olympique à Lausanne. Au programme des discussions, une éventuelle candidature de la ville de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques de 2024. 

La capitale française a franchi ces derniers jours un pas de plus vers une candidature à l’organisation des Jeux Olympiques de 2024 avec l’adoption par le Conseil de Paris d’une résolution en faveur du projet olympique.

"C'est une formidable opportunité pour la France toute entière d'être au rendez-vous pour 2024", a déclaré le président François Hollande. "Nous savons qu’il y a des étapes à franchir et qu’il y a des procédures à suivre. Dans toutes les compétitions, il y a des règles à respecter. Nous avons obtenu beaucoup d'informations aujourd'hui et je remercie le président du CIO pour cela", a-t-il ajouté.



“La France a beaucoup à offrir au Mouvement olympique et lui a déjà beaucoup offert grâce à Pierre de Coubertin. Toute la France est mobilisée pour cette candidature. Nous avons aussi appris aujourd'hui que Paris 2024 mettrait l'accent sur l'héritage des sites après les Jeux. Cela correspond parfaitement à l'esprit de l'Agenda olympique 2020", a pour sa part indiqué le président du CIO.

Thomas Bach a pu informer le président français des progrès accomplis dans la mise en œuvre de l’Agenda olympique 2020, feuille de route stratégique pour l’avenir du Mouvement olympique, en particulier de l’introduction d’une phase d’invitation dans le processus de candidature. Le président François Hollande a souligné l’engagement des dirigeants sportifs et politiques français et ajouté que l’innovation et la technologie joueraient un grand rôle dans la candidature.

La phase d’invitation est conçue pour permettre au CIO de demander aux villes candidates potentielles quelle est leur vision de l’intégration du projet olympique sur le long terme dans le contexte social, sportif, écologique et économique qui leur est propre. Les villes ont également l’occasion durant cette période de recevoir de la part du CIO des informations et conseils sur la manière de laisser un héritage optimal dans ces secteurs. Le président Thomas Bach a recommandé aux personnes chargées d’une éventuelle candidature de Paris pour 2024 de tirer pleinement parti de cette phase d’invitation.

Durant l’entrevue, le président français a par ailleurs invité le CIO à assister à la conférence de l’ONU sur les changements climatiques qui se tiendra à Paris à la fin de cette année. Le président Thomas Bach a répondu : "C’est avec grand plaisir que nous acceptons cette invitation. À travers les réformes induites par l’Agenda olympique 2020, le CIO a renforcé ses engagements en faveur du développement durable dans le sport. Il est très important pour nous de partager nos efforts et d’apporter notre contribution pour l’avenir de notre planète."

Avant de quitter le Musée Olympique, le président François Hollande a réaffirmé son appui au Mouvement olympique : "Avec tous mes encouragements et mon soutien au Mouvement olympique et aux valeurs qu'il porte. C'est une fierté d'être reçu ici à Lausanne au CIO par son président Thomas Bach", a-t-il écrit dans le Livre d’or.

C’est aujourd’hui la troisième fois que les deux dirigeants se rencontraient depuis l’élection du président Thomas Bach le 10 septembre 2013. Les deux entrevues précédentes avaient eu lieu au palais de l’Élysée à Paris et plus récemment lors du Sommet de la Francophonie tenu à Dakar au Sénégal.

back to top