skip to content
CIO
Date
28 sept. 2016
Tags
Actu CIO , Équipe olympique des réfugiés

Le président Thomas Bach et des membres de l’équipe olympique des réfugiés participent à une réunion-débat au Conseil des droits de l’homme

Le président Thomas Bach s’est joint aujourd’hui à des membres de l’équipe olympique de réfugiés (R.O.T.) présents à l’ONU à Genève. Assis aux côtés de  Tegla Loroupe, athlète kenyane ayant participé trois fois aux Jeux Olympiques et ayant officié comme chef de mission pour l’équipe olympique des réfugiés, ainsi que la coureuse du 800 m Rose Lokonyen, il a pris part à une réunion qui se déroulait en marge du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

Accompagné par le président d’honneur du CIO, Jacques Rogge, qui est l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies pour les jeunes réfugiés et le sport, le président Thomas Bach a dit lors de la réunion que l’équipe olympique des réfugiés (R.O.T.) aux Jeux Olympiques de Rio 2016, “avait donné au monde l’occasion, devenue une impérieuse nécessité, de considérer différemment les réfugiés et les migrants à la lumière des crises actuelles et au-delà de celles-ci. Leur participation prouve que les réfugiés sont un enrichissement pour la société comme ils sont un enrichissement pour notre famille olympique.”

IOC
L’événement était organisé par la mission permanente de Grèce aux Nations Unies à Genève, en collaboration avec le Comité International Olympique, et les participants se sont penchés sur les thèmes du "sport pour l’intégration" et de "la promotion des droits de l’homme pour les réfugiés et les migrants".

La Soudanaise du Sud Rose Lokonyen, qui était le porte-drapeau de l’équipe olympique des réfugiés, a dit au parterre d’invités que c’était un rêve devenu réalité lorsqu’elle a rejoint l’équipe à Rio de Janeiro: “La création de l’équipe olympique des réfugiés par le président du CIO, Thomas Bach, nous a donné de l’espoir. Il nous a ouvert des perspectives et il nous a donné la chance de vivre un rêve,” a-t-elle déclaré. “Jamais je n’aurais pu imaginer que le sport pouvait m’emmener si loin. Mais en travaillant très dur, après des heures d’entraînement et grâce à l’extraordinaire soutien et aux conseils de la Fondation Tegla Loroupe, et de Tegla elle-même, nous avons obtenu un grand succès.”
IOC
C’est en 2003 que Tegla Loroupe a créé la Fondation pour la paix qui porte son nom (Tegla Loroupe Peace Foundation -TLPF). Il s’agit d’une organisation œuvrant pour la  paix et le développement qui fait particulièrement la promotion de la coexistence pacifique et le développement socio-économique des individus et communautés pauvres et marginalisés au nord du Kenya et dans la Grande Corne de l’Afrique. Six des dix membres de l’équipe olympique des réfugiés ont bénéficié des programmes que Tegla Loroupe organise au Kenya. "Chaque jour nous utilisons le sport comme moyen pour offrir une plateforme de dialogue aux jeunes et aux communautés qui vivent dans des régions en conflit,” a-t-elle précisé. 
IOC

Le président d’honneur du CIO, Jacques Rogge, a souligné que plus de la moitié des 60 millions de personnes réfugiées et déplacées dans le monde sont des enfants et des jeunes : “Je salue ici le travail du HCR et de nombreuses autres organisations qui reconnaissent l’importance du sport comme instrument efficace pour mobiliser la jeunesse. Il nous permet d’aborder avec cette jeunesse une palette de questions essentielles telles que la protection des filles contre la violence sexiste, l’autonomisation des filles, l’éducation, la santé, le rétablissement après un traumatisme et l’édification de la paix.”

Parmi les personnalités présentes : M. Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Mme Kelly Clements, Haut-Commissaire adjointe des Nations Unies pour les réfugiés, Mme Kate Gilmore, Haut-Commissaire adjointe aux  droits de l’homme, et Mme Laura Thomson, directrice générale adjointe de l’Organisation internationale pour les migrations.

back to top En