skip to content
IOC / Greg Martin
Date
29 nov. 2018
Tags
Actualités Olympiques, Actualités du CIO
Actualités du CIO

Le président Thomas Bach appelle les membres du Mouvement olympique à défendre ensemble les valeurs du sport

S'exprimant lors de l'Assemblée générale de l'Association des Comités Nationaux Olympiques (ACNO) à Tokyo, le président du CIO, Thomas Bach, a souligné que, la stabilité à long terme des Jeux Olympiques étant assurée, le Mouvement olympique pouvait envisager l'avenir avec confiance. 

Le fait d'avoir d'ores et déjà élu les villes hôtes des futures éditions des Jeux Olympiques ainsi que les accords à long terme négociés avec les partenaires TOP et les détenteurs des droits de diffusion permettent à l'ensemble du Mouvement olympique de préparer l'avenir. Ainsi que le président du CIO l'a rappelé, le Mouvement olympique tout entier bénéficie de cette stabilité. Et d'ajouter : "Ce qui est plus important encore, c'est la confiance placée par nos partenaires dans notre Mouvement, dans les Jeux Olympiques et dans le CIO. Le vrai message est là. Nous ne devons jamais l'oublier, car cette confiance, nous devons la gagner, jour après jour."

Comme Thomas Bach l'a fait observer, la confiance se perd plus facilement qu'elle ne se gagne. "Aussi devons-nous redoubler d'efforts, jour après jour, afin que les mêmes règles de bonne gouvernance s'appliquent à tous au sein du Mouvement olympique." Le président du CIO a renouvelé son appel lancé à tous les CNO pour qu'ils respectent des normes élevées en matière de bonne gouvernance dans toutes leurs activités : "Je ne cesserai jamais de le répéter. Dans le domaine de la bonne gouvernance, ce qui touche l'un de nous nous touche tous. C'est pourquoi nous avons tous la responsabilité de préserver cette confiance." Le président Thomas Bach a confié à cet égard que le cheikh Ahmad Al-Sabah avait parfaitement compris ce message et qu'il tenait à saluer sa décision de renoncer temporairement à ses fonctions de président de l'ACNO. "Il a tiré les conclusions qui s'imposaient. C'est la raison pour laquelle la commission exécutive du CIO a fait deux déclarations extrêmement claires. Nous avons dit dans un premier temps que nous respections sa décision et que nous reconnaissions qu'il l'avait prise dans l'intérêt de tous. Mais nous avons également rappelé dans le même temps que cette mise en retrait provisoire ne saurait être interprétée comme un aveu de culpabilité et que la présomption d'innocence devait prévaloir."

IOC / Greg Martin

Qualifiant la récente adoption de la Déclaration sur les droits et responsabilités des athlètes "d'avancée majeure", le président du CIO a expliqué : "Ce qui est important dans cette Déclaration, c'est qu'il y est question de droits et de responsabilités." La Déclaration a été élaborée par la commission des athlètes du CIO sur la base des contributions adressées par plus de 4 200 athlètes du monde entier. "Avec cette Déclaration, ils peuvent vraiment dire : nous parlons au nom des athlètes de toute la planète. C'est une chose que nous devons respecter car ils ont cette légitimité." Appelant tous les CNO à soutenir et à adopter la Déclaration des athlètes, Thomas Bach a souligné qu'elle était le fruit du travail d'athlètes élus qui sont en droit de parler au nom des athlètes du monde entier.

Dans son allocution qui portait sur un grand nombre de sujets, le président du CIO est également revenu sur le droit des athlètes à concourir sans discrimination, rappelant que récemment des pays organisateurs de compétitions sportives n'avaient pas autorisé des athlètes de pays qu'ils ne reconnaissaient pas diplomatiquement parlant à entrer sur leur territoire ou à utiliser leurs symboles nationaux. Ainsi que Thomas Bach l'a redit, le CIO défend fermement le principe de non-discrimination et ne se contentera pas d'intervenir au cas par cas. Il prend au contraire de nouvelles mesures à l'heure actuelle et appelle les FI à ne pas attribuer l'organisation d'événements sportifs à des pays qui ne respectent pas ce principe. Le président du CIO a du reste exhorté les CNO à défendre et protéger eux aussi le principe de non-discrimination : "Ce n'est pas seulement l'une de nos valeurs essentielles, c'est aussi dans votre intérêt."

Thomas Bach a conclu son discours par un vibrant appel lancé aux membres du Mouvement olympique afin de défendre ensemble les principes qui les gouvernent et les valeurs du sport. "Nous vivons dans un monde où la méfiance règne, contre nous, mais aussi contre n'importe quelle grande organisation. Nous devons être bien clairs. Nous sommes pour le dialogue. Nous sommes pour la paix. Nous sommes pour la diversité. Nous sommes pour l'universalité. Nous sommes pour la tolérance. Nous sommes pour le respect. Nous sommes contre la discrimination dans le milieu sportif, et ce quelle qu'en soit la forme."

"Personne ne doit en douter. Plus nos valeurs seront attaquées, plus nous présenterons un front uni."

back to top En