skip to content
Date
29 oct. 2015
Tags
Actu CIO

Le président Thomas Bach appelle les Comités Nationaux Olympiques à sauvegarder la crédibilité du sport

“Sans une bonne gouvernance, toutes vos réussites sont menacées”, a affirmé le président Thomas Bach.


Le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, a appelé aujourd’hui les Comités Nationaux Olympiques (CNO) et les Fédérations Internationales (FI) à adopter des  pratiques de bonne gouvernance pour sauvegarder la crédibilité du sport. S’exprimant devant l’assemblée générale de l’Association des Comités Nationaux Olympiques (ACNO) à Washington, le président Thomas Bach a exhorté les CNO et les FI à appliquer des normes et principes de bonne gouvernance dans toutes leurs activités et ce dans l’intérêt commun du Mouvement olympique.

 

“À la longue, vous ne pouvez plus dissocier la crédibilité des organisations sportives de la crédibilité des compétitions sportives,” a déclaré le président du CIO. “Si une organisation sportive perd sa crédibilité, tôt ou tard les compétitions sportives connaîtront le même problème. Et quand une compétition sportive perd sa crédibilité, cela se répercute sur l’organisation sportive qui la régit. Ces derniers mois ont montré à quel point il est important que les organisations sportives soient crédibles”, a-t-il ajouté.

Il a relevé que les principes de bonne gouvernance étaient un aspect clé de l’Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique pour l’avenir du Mouvement olympique. Le président du CIO a souligné qu’avec la mise en œuvre complète des réformes préconisées par l’Agenda olympique 2020, le CIO disposait maintenant d’un mécanisme répondant aux critères de bonne gouvernance et de transparence les plus élevés. Il a appelé les CNO à suivre la voie du CIO : “Il n’est pas seulement dans vos intérêts de suivre les principes de bonne gouvernance. Sans une bonne gouvernance, toutes vos réussites sont menacées. C’est également dans notre intérêt commun. Si un événement frappe l’un de nos CNO, nous sommes tous touchés.”

Le président du CIO a par ailleurs exposé le projet d’assurer la participation d’athlètes réfugiés aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro 2016

À ce propos, le président Thomas Bach a également demandé l’aide des CNO pour identifier des athlètes de haut niveau qui seraient actuellement touchés par la crise des réfugiés. Réitérant l’annonce faite en début de semaine lors de l’assemblée générale des Nations Unies selon laquelle le CIO permettrait à des athlètes réfugiés de concourir aux Jeux de Rio de Janeiro 2016, le président Thomas Bach a rappelé que le milieu sportif ne pouvait ignorer l’ampleur de la crise des réfugiés frappant actuellement des millions de personnes dans le monde.

"Faisons ensemble un effort pour donner de l’espoir – même si ce n’est qu’à un très petit nombre d’athlètes. Et si nous leur donnons l’espérance, c’est un signal d’espoir que nous transmettons à des millions de réfugiés dans le monde entier. Et nous ferons non seulement connaître nos valeurs mais nous ferons aussi prendre conscience de l’ampleur de cette crise à laquelle nous sommes tous confrontés.”


 

Tags Actu CIO
back to top