skip to content
IOC/Kai Bucher
Date
23 mars 2018
Tags
Actualités Olympiques, Actualités du CIO
Actualités du CIO

Le président du CIO, Thomas Bach, s'exprime sur la neutralité politique de l'organisation et la péninsule coréenne

Le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, a insisté sur l'importance capitale de la neutralité politique pour que les Jeux Olympiques puissent atteindre leur objectif premier, à savoir rassembler le monde lors de compétitions pacifiques. S'exprimant lors du Forum Suisse de Politique Internationale (FSPI) à Genève, Suisse, il a cité les Jeux Olympiques d'hiver de 2018 à PyeongChang comme l'exemple le plus récent de l'engagement du CIO en faveur d'une neutralité politique stricte.

Dans son discours, Thomas Bach a décrit le processus de négociations engagé afin d'apaiser les tensions politiques dans la péninsule coréenne et permettre la tenue des Jeux Olympiques d'hiver de 2018 à PyeongChang. Au plus fort des tensions politiques, face parfois même à la menace d'un affrontement militaire, le CIO a été confronté à la question fondamentale de savoir si les Jeux Olympiques devaient ou non avoir lieu dans la péninsule coréenne. "À cet instant, il est devenu encore plus important de promouvoir une solution fondée sur nos principes de neutralité politique, de dialogue et de diplomatie", a indiqué Thomas Bach à l'audience composée de diplomates, de représentants d'organisations internationales, d'universitaires et de délégués du secteur privé. 
À cet instant, il est devenu encore plus important de promouvoir une solution fondée sur nos principes de neutralité politique, de dialogue et de diplomatie. Thomas Bach Président du CIO

Thomas Bach a par ailleurs insisté sur le fait que le CIO avait pris l'initiative dès 2014 d'aborder la situation politique particulière de la tenue d'une édition des Jeux Olympiques d'hiver dans la péninsule coréenne. Outre les discussions initiales menées au plus haut niveau gouvernemental avec différents partenaires, le CIO avait aussi lancé un programme spécial pour les athlètes de la République populaire démocratique de Corée afin de les aider tout au long du processus de qualification pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2018 à PyeongChang. 

IOC/Kai Bucher


Les initiatives du CIO ont finalement abouti au défilé conjoint des athlètes des CNO de République de Corée et de République populaire démocratique de Corée, lesquels ont formé une seule et même équipe soudée derrière le drapeau de l'unification coréenne lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux, adressant ainsi un merveilleux message de paix au reste du monde. "Nous étions heureux et fiers de voir nos efforts couronnés de succès. Mais, en toute honnêteté, nous étions aussi surtout soulagés car jusqu'au dernier moment, nous n'étions pas certains de réussir", a poursuivi Thomas Bach, insistant sur le fait que la confirmation finale du défilé conjoint n'était intervenue que quatre heures avant le début de la cérémonie d'ouverture.  
Nous étions heureux et fiers de voir nos efforts couronnés de succès. Mais, en toute honnêteté, nous étions aussi surtout soulagés car jusqu'au dernier moment, nous n'étions pas certains de réussir. Thomas Bach Président du CIO

C'est le ferme engagement pris par le CIO de respecter la neutralité politique et la mission des Jeux Olympiques qui a finalement permis ce résultat positif. Le président du CIO s'est dit satisfait de voir que des gouvernements tiraient parti de la dynamique créée par les Jeux Olympiques pour engager des discussions au niveau politique et a fait part de son espoir en un avenir pacifique dans la péninsule coréenne.  

back to top En