skip to content
IOC
Date
18 avr. 2016
Tags
Actu CIO , Slovénie

Le président du CIO, Thomas Bach, impressionné par le rôle du sport dans la société slovène


Lors de sa visite en Slovénie le 15 avril, le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, a salué l'action menée par le Comité National Olympique (CNO) de ce pays s'agissant du soutien apporté à ses athlètes et de l'Agenda olympique 2020.

"Le CNO slovène joue un rôle de premier plan, si ce n'est un rôle moteur parmi tous les CNO, pour mettre en pratique au niveau national les recommandations à visées internationales de l'Agenda olympique 2020 et placer les athlètes au cœur de toutes ses initiatives", a déclaré le président Thomas Bach, champion olympique d'escrime aux Jeux de Montréal en 1976. "L'important dans le sport, ce sont les sportifs. Le sport est au cœur de la société. Le sport a une responsabilité sur le plan social, celle de rendre le développement sportif plus durable." Le CNO de Slovénie a ainsi élaboré sa propre feuille de route stratégique pour l'avenir du sport slovène, intégrant la totalité de l'Agenda olympique 2020 dans un impressionnant document de 43 pages.

Olympic Committee of Slovenia - Association of Sports Federations

La visite du président du CIO dans la capitale slovène, Ljubljana, a débuté par l'inauguration du nouveau Musée olympique aux côtés du président du CNO, Bogdan Gabrovec. En plus de retracer la riche histoire du sport slovène, ce musée fait office de centre d'études olympiques. Le président Thomas Bach y a été accueilli par plusieurs olympiens, parmi lesquels le double champion olympique de gymnastique Miroslav Cerar. Sous la conduite de Mitja Petkovšek, autre gymnaste slovène qui a pris part à deux éditions des Jeux Olympiques, de jeunes athlètes âgés de moins de six ans ont porté le drapeau olympique et exprimé le souhait de participer eux aussi un jour aux Jeux. Durant la cérémonie d'inauguration, le président du CIO a déclaré : "Un Musée olympique est le lieu idéal pour célébrer les exploits des athlètes d'hier et d'aujourd'hui; c'est aussi le lieu rêvé pour promouvoir les valeurs olympiques." Et d'ajouter que si l'on compare la taille relativement réduite de sa population au grand nombre de ses médaillés olympiques, "la Slovénie est un géant sur la scène olympique".

Le président Thomas Bach a ensuite assisté à la présentation des uniformes que portera la délégation slovène aux Jeux Olympiques de Rio 2016. Il s'est entretenu à cette occasion avec plusieurs olympiens qui lui ont fait part de leurs attentes et de leurs rêves pour Rio de Janeiro. Le président du CIO leur a assuré qu'ils trouveraient d'excellentes installations sportives ainsi qu'un magnifique village olympique, et qu'ils pouvaient s'attendre à des Jeux Olympiques habités par la passion du sport.

Lors de sa rencontre avec le président de Slovénie, Borut Pahor, le premier ministre, Miro Cerar, et la ministre de l'Éducation et des Sports, Maja Makovec Brencic, le président Thomas Bach a évoqué le rôle du sport dans la société slovène, affirmant que la Slovénie est "un pays qui aime et vit pour le sport. Les athlètes bénéficient du soutien et de l'attention qu'ils méritent, car ce sont eux les meilleurs ambassadeurs de la Slovénie. Le sport joue un rôle important dans la société, et dans l'éducation notamment. Le sport d'élite certes, mais aussi le sport pour tous. Le président et le premier ministre slovènes adhèrent pleinement à ce rôle."

Lors d'une après-midi bien remplie, le président Thomas Bach, le président Borut Pahor, la ministre Maja Makovec Brencic et le président du CNO, Bogdan Gabrovec, ont pris part à une séance d'échauffement pour un "challenge olympique" organisée dans le parc des sports Kodeljevo. Accompagnés d'anciens et futurs olympiens slovènes, ils ont effectué un tour de stade à la tête d'un groupe d'athlètes de sport pour tous.

Le déplacement du président du CIO en Slovénie s'est conclu par sa participation à un gala de charité retransmis en direct à la télévision nationale et destiné à collecter des fonds pour venir en aide aux athlètes issus de familles défavorisées.

IOC

back to top En