skip to content
Date
06 avr. 2015
Tags
Développement par le sport , Actu CIO

Le président du CIO s'associe aux olympiens pour célébrer la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix

Aujourd'hui, alors que nous célébrons la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, s'est associé à plusieurs olympiens charismatiques pour mettre en avant le pouvoir du sport, véritable vecteur de changement social, de développement et de paix à travers le monde.


Des Jeux Olympiques, où il a remporté une médaille d'or en escrime en 1976 à Montréal, au CIO, dont il occupe le siège de président, Thomas Bach n'ignore rien de la capacité du sport à inspirer, éduquer et rassembler. Le champion olympique, qui est maintenant à la tête du Mouvement olympique, souhaitait marquer cette journée en rendant au sport un peu de ce que celui-ci lui a apporté.

Le président Thomas Bach a pris le temps, malgré un calendrier chargé, de se rendre dans un club d'escrime à Rio de Janeiro lors d'un récent déplacement dans la ville hôte des Jeux Olympiques de 2016. Il a pris part, aux côtés d'apprentis escrimeurs participant à un programme pour enfants défavorisés, à une séance d'entraînement dans un club de la ville. Partageant son temps et son expérience, cet athlète accompli a souligné l'universalité du sport.

"Ils prennent confiance en eux, a-t-il confié. Ils savent qu'ils doivent se respecter les uns les autres, qu'ils doivent respecter les règles. Ils apprennent que dans le sport comme dans la vie, ils peuvent gagner et ils peuvent perdre, mais que tout ne s'arrête pas avec une défaite et qu'une victoire ne vous rend pas meilleur que les autres. Nous sommes tous égaux, nous respectons tous les mêmes règles et les mêmes lois."

Alors que l'entraînement d'escrime battait son plein, la satisfaction et l'enthousiasme pouvait se lire sur le visage de ces jeunes athlètes qui participaient à un cours magistral unique aux côtés d'un champion olympique.

Le président de la Fédération d'escrime de Rio de Janeiro, Arno Schneider, a déclaré à cet égard : "C'est presque un rêve – essentiellement pour les enfants – de rencontrer une telle personnalité. Nous pouvons voir en lui une source d'inspiration pour continuer à vivre, à grandir et c'est ce qui compte le plus pour nous qui travaillons dans le sport, pour les athlètes actuels et les athlètes en devenir."

Et d'ajouter : "Nous réussissons à réunir des enfants de tous les horizons pour qu'ils puissent à la fois se développer et développer leur esprit de tolérance. À travers le sport, nous faisons germer en eux cette idée et cela leur permettra de s'épanouir alors qu'ils avancent dans la vie."

La jeune escrimeuse Amanda Bueno Netto Simeão Rodrigues a par ailleurs confié : "Le sport a littéralement changé ma vie. J'ai découvert et apprécié des cultures que je n'aurais jamais imaginées et aujourd'hui je caresse un rêve que je n'avais pas auparavant : celui de participer aux Jeux Olympiques et de représenter mon pays."

En prélude à la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, des olympiens nous ont aidés à montrer combien le sport est un outil puissant qui peut contribuer à l'édification d'un monde meilleur.

Le nageur canadien Mark Tewksbury a notamment souligné combien le sport "facilite le dialogue et est une expérience humaine des plus enrichissantes" qui permet de lutter contre la discrimination et la stigmatisation sociale. Le judoka brésilien Flávio Canto a quant à lui tenu à démontrer comment le sport peut être utilisé afin de promouvoir le développement humain, l'intégration sociale et l'adoption de modes de vie sains. La pentathlète égyptienne Aya Medany a pour sa part insisté sur le rôle du sport dans l'autonomisation des femmes et des jeunes filles. Enfin, les membres de la commission exécutive du CIO Sergey Bubka, Anita DeFrantz et Nawal El Moutawakel ont réaffirmé la nécessité de donner en retour au sport, notamment au niveau local.

Découvrez l'ensemble des histoires ici.

Rejoignez le mouvement : #sport4betterworld !

Le 6 avril a été proclamée Journée internationale du sport au service du développement et de la paix par les Nations Unies en 2014. Cette journée célèbre chaque année le pouvoir du sport en tant que vecteur de changement social, de développement et de paix partout dans le monde.

Pour de plus amples informations sur la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, rendez-vous sur http://www.olympic.org/fr/idsdp

En savoir plus sur les actions menées par le CIO sur le terrain

back to top