skip to content
Date
05 nov. 2007
Tags
Actu CIO

Le président du CIO s'adresse au Club économique de Chicago


En visite à l'occasion des Championnats du Monde de Boxe AIBA 2007 à Chicago, le président du CIO, Jacques Rogge, s'est rendu vendredi passé au Club économique de Chicago. Sur invitation du Chicago Council on Global Affairs, le président Rogge a saisi l'occasion pour exposer les pièces maîtresses du Mouvement olympique – les valeurs, les partenariats et l'héritage – à la société civile et à la communauté des affaires de Chicago : "Nos valeurs démontrent qui nous sommes et ce en quoi nous croyons. Elles différencient les Jeux Olympiques de tout autre événement sportif. Elles reflètent les principes universels qui sous-tendent le Mouvement olympique. Le partenariat est la clé de notre succès et l'âme des Jeux Olympiques. Le partenariat réunit pendant 16 jours 205 Comités Nationaux Olympiques dans un même lieu, sous un même drapeau avec pour ambition de mettre le sport au service de la société. La notion d'héritage est notre raison d’être. Elle permet aux Jeux Olympiques d'être davantage que des mètres et des médailles. Les Jeux laissent dans leur sillage des développements d'ordre social, économique et environnemental." Le président d'ajouter : "Les valeurs, les partenariats et l'héritage, autant d'éléments incontournables qui font des Jeux Olympiques une célébration durable de l'esprit."
 
La signification des valeurs olympiques
M. Rogge a poursuivi en expliquant comment les valeurs olympiques se matérialisent dans la vie de tous les jours et de quelle manière elles s'intègrent dans les activités du Mouvement olympique : "Le Mouvement olympique accompli sa plus grande mission en inscrivant les valeurs du sport dans le cœur et dans l'esprit des jeunes, partout dans le monde. Le sport est un langage universel. Il nous enseigne à viser l'excellence dans tout ce que l'on accompli. À vivre dans la paix et l'amitié. À se respecter soi-même, respecter les autres et suivre les règles. Excellence, amitié et respect sont les valeurs olympiques fondamentales. Elles imprègnent toutes nos activités."
 
Partenariats = impact 
Pour donner à ces activités l'impact nécessaire dans le monde, le CIO – représenté par quelque 500 personnes – collabore avec divers partenaires et parties prenantes. "Sans nos partenaires, il serait impossible d'organiser les Jeux Olympiques" a indiqué le président. S'exprimant sur la collaboration entre le monde sportif, les diffuseurs et le monde des affaires, il a ajouté : "Le CIO reçoit environ 60 % de son financement des diffuseurs et les 40 % restant des 12 sponsors mondiaux. Le soutien des diffuseurs et des entreprises a élargi la portée des Jeux Olympiques. Il en a fait un événement universel et a rendu possible la participation des pays en développement. Le CIO ne conserve qu'un très faible pourcentage de ces fonds pour ses dépenses administratives. Nous distribuons le reste aux 205 Comités Nationaux Olympiques, 35 Fédérations Internationales et, bien entendu, aux comités d'organisation des villes hôtes. Nous leur fournissons entre 50 et 60 % de leurs ressources, le reste provenant de sponsors locaux." M. Rogge a également souligné que ces partenariats sont une solution avantageuse pour toutes les parties concernées : "Si notre partenariat avec les entreprises est bénéfique au Mouvement olympique, il profite aussi largement à nos partenaires. Les Jeux Olympiques offrent une plate-forme de communication inégalable. La place qu'occupent les valeurs olympiques dans les accomplissements humains donne aux sponsors une base solide sur laquelle fonder, renforcer et promouvoir leurs marques. Cela s'avère tant au niveau international qu'à l'échelle locale."
 
Léguer un héritage est fondamental  
En parlant de la marque olympique, M. Rogge a insisté sur le fait que pour lui, l'héritage en est l'essence même. "Ville olympique une fois. Ville olympique pour toujours. Partout où sont passés les Jeux, les villes ont irrémédiablement changé" a-t-il indiqué. Soulignant que le CIO intègre l'aspect de l'héritage dès le moment où une ville déclare sa volonté de se porter candidate pour les Jeux, M. Rogge a donné l'exemple des Jeux de Sydney en 2000 qui ont signifié pour la ville envol économique, améliorations de l'infrastructure et hausse du tourisme. Afin de s'assurer que les connaissances accumulées par les organisateurs des Jeux soient transférées à leurs successeurs, le CIO a mis au point plusieurs instruments. "Parmi ces derniers, le rapport rigoureux qu'est l'étude sur l'impact des Jeux Olympiques. Il identifie et vérifie 150 critères de développement durable dans trois domaines - social, économique et environnemental. Il s'agit d'un instrument puissant capable de repenser, remodeler et rajeunir une ville par le sport. Et il est un moyen très utile de fixer la connaissance pour la transmettre d'une ville hôte à l'autre. Beijing sera la première ville hôte à produire une étude complète sur l'impact des Jeux Olympiques."
 
 Club économique de Chicago
Tags Actu CIO
back to top