skip to content
Date
23 sept. 2015
Tags
Actu CIO

Le président du CIO prononcera un discours lors de l'Assemblée générale des Nations Unies à l'occasion de l'inscription du sport dans les objectifs de développement durable

Le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, prendra la parole samedi à New York lors du Sommet des Nations Unies sur le développement durable.


Ce sommet adoptera le programme de développement pour l'après-2015 le 25 septembre. Suivront trois jours de débats sur la réalisation des objectifs fixés par le programme, débats auxquels participeront des dirigeants du monde entier. Parmi les intervenants, citons des dizaines de chefs d'État et de gouvernement ainsi que d'autres dirigeants, dont le Pape François.  

Dans le document final, le sport est mentionné comme un "partenaire important du développement durable". La déclaration souligne en effet que le sport peut apporter sa contribution pour atteindre certains des objectifs parmi les plus essentiels, tels que ceux relatifs à la paix, à la santé ou encore à l'éducation. Les objectifs de développement durable (ODD) inscrits dans le programme de développement pour l'après-2015 comprendront pour la première fois la reconnaissance de l'importante contribution du sport au développement durable à l'échelle mondiale.  

Ainsi que l'a déclaré Thomas Bach, président du CIO : "C'est un nouvel exemple de la reconnaissance du rôle important que joue le sport dans la société, l'un des principaux enjeux de l'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique pour l'avenir du Mouvement olympique. Cette décision montre combien, avec l'Agenda olympique 2020, nous sommes en phase avec le programme de développement pour l'après-2015 des Nations Unies. Ce nouveau programme souligne notamment le rôle essentiel que joue le sport dans la promotion de modes de vie sains, de l'éducation et de l'intégration sociale. Il reconnaît les bienfaits du sport pour tous et sa capacité à autonomiser les femmes et les jeunes."   

Angela Ruggiero, quadruple olympienne et membre du CIO, accompagnera le président du CIO à cette occasion. Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, avait en effet demandé à toutes les délégations d'inviter un représentant âgé de moins de 30 ans  afin de saluer l'enthousiasme, l'intérêt et la mobilisation des jeunes en faveur de l'élaboration du programme de développement pour l'après-2015.  

Thomas Bach rencontrera, à l'occasion d'une réunion bilatérale, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon. Les deux dirigeants évoqueront les objectifs de développement durable et la contribution du sport à leur réalisation ainsi que d'autres aspects relatifs à la coopération entre le CIO et l'ONU. 

D'autres réunions bilatérales entre le président du CIO et plus d'une dizaine de chefs d'État et de gouvernement ont d'ores et déjà été confirmées afin d'aborder le rôle du sport dans la société et les actions communes à entreprendre s'agissant du développement durable et de l'autonomie du sport.  

En sa qualité d'observateur permanent auprès des Nations Unies, le CIO a activement soutenu tout le processus qui a conduit à la définition du programme de développement pour l'après-2015. Le nouveau programme renferme un ensemble complet d'objectifs et de cibles à caractère universel, porteurs de changement, lesquels s'appuient sur les objectifs du Millénaire pour le développement. Les États membres des Nations Unies s'engagent à mettre en œuvre ce programme dans son intégralité d'ici 2030. 

Le sport est de plus en plus reconnu comme un moyen efficace d'aborder les enjeux liés au développement social et à la paix. L'énorme potentiel du sport vient de sa portée internationale, de son langage universel, de son attrait auprès de toutes les générations, sans oublier de son impact durable sur les communautés en général, et sur les jeunes en particulier.  

Investir dans le sport et les activités physiques permet d'importants bénéfices socio-économiques pour la société. Il est en effet prouvé que le sport favorise la santé et prévient les maladies non transmissibles; qu'il permet une éducation de qualité; qu'il encourage l'autonomisation des femmes et des jeunes filles; qu'il rassemble les peuples et assure la promotion de l'intégration et de la non-discrimination; qu'il offre des moments de répit lors des conflits, et qu'il contribue à l'édification de sociétés pacifiques et non violentes en prônant la tolérance et la compréhension mutuelle. Le sport est synonyme de fierté et de solidarité pour les pays.

Le rôle du sport a été affirmé dans la déclaration publiée à l'issue du Sommet mondial de 2005, une réunion de suivi du Sommet du Millénaire des Nations Unies en 2000. L'importance du sport a été renforcée par l'adoption de la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix célébrée chaque année le 6 avril. La reconnaissance croissante du pouvoir du sport a également conduit à l'adoption de nombreuses résolutions des Nations Unies au fil des années et à la désignation par le secrétaire général des Nations Unies d'un conseiller spécial sur le sport au service du développement et de la paix en 2001 ainsi qu'à la nomination en 2014 du président d'honneur du CIO, Jacques Rogge, au poste d'envoyé spécial pour les jeunes réfugiés et le sport.  

Au cours des discussions sur l'Agenda olympique 2020, le CIO a redoublé d'efforts pour renforcer sa collaboration avec des organisations internationales telles que les Nations Unies. En avril 2014, le CIO a signé un protocole d'accord avec l'ONU visant à intensifier la coopération au plus haut niveau entre les deux organisations.  

L'Assemblée générale a adopté une résolution en octobre 2014, laquelle "encourage les États membres à accorder au sport toute l'attention voulue dans le cadre du programme de développement des Nations Unies pour l'après-2015". Le sport est également mentionné dans le rapport de synthèse du secrétaire général des Nations Unies sur le programme de développement pour l'après-2015. Ladite résolution reconnaît en outre l'indépendance et l'autonomie du sport ainsi que la mission du CIO en tant que chef de file du Mouvement olympique.  

"Le Comité International Olympique a été créé avec la conviction que le sport pouvait contribuer à édifier la paix et encourager le développement harmonieux de l'humanité", a indiqué le président du CIO, Thomas Bach. Et de poursuivre : "Alors que le monde entre dans une nouvelle ère pour le développement, nous sommes réellement honorés de continuer à être un partenaire engagé en faveur du développement, aux côtés des Nations Unies, afin d'édifier un monde meilleur par le sport."

### 

Le Comité International Olympique est une organisation internationale indépendante à but non lucratif, composée de volontaires, qui s’engage à bâtir un monde meilleur par le sport. Il redistribue plus de 90 % de ses revenus au mouvement sportif au sens large, soit chaque jour l’équivalent de 3,25 millions de dollars (USD) pour aider les athlètes et les organisations sportives à tous les niveaux dans le monde.

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec l’équipe des relations médias du CIO  au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : www.olympic.org

Vidéos
YouTube:
www.youtube.com/iocmedia

Photos
Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement, consultez ces photos sur
Flickr
Pour toute demande de photos ou de séquences d'archives, veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org

Réseaux sociaux
Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur
Twitter, Facebook et YouTube.

Tags Actu CIO
back to top