skip to content
Date
27 sept. 2015
Tags
Actu CIO

Le président du CIO prend la parole aux Nations Unies lors d'une session interactive

Le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, a pris la parole aujourd'hui au siège des Nations Unies à New York lors d'une session interactive consacrée à la mise en place d'institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous afin de contribuer au développement durable.


Lors de cette session, co-présidée par la présidente de la République de Corée, Geun-hye Park, et son homologue chilienne, Michelle Bachelet, le président Thomas Bach a déclaré que le CIO était "en parfaite adéquation avec le programme des Nations Unies pour 2030".

"En décembre dernier, nous avons adopté notre Agenda olympique 2020, lequel a permis d'amorcer de nombreuses réformes, dont une correspond à l'objectif de développement durable no 16", a ajouté le président du CIO. "L'Agenda olympique 2020 repose sur trois piliers : la durabilité, la crédibilité et la jeunesse."

Et de poursuivre : "Si vous souhaitez être crédibles en tant qu'organisation, vous devez vous montrer responsables, vous devez vous montrer efficaces, vous devez vous montrer ouverts. C'est la raison pour laquelle nous avons instauré un système de bonne gouvernance qui nous responsabilise. Ce système fixe des limites d'âge et de mandat, comprend des normes de vérification plus élevées que la loi ne l'exige, prône la transparence totale de nos flux financiers, impose des règles ouvertes et transparentes pour la prise de décisions et définit une politique de tolérance zéro en matière de corruption."

Lire ici le discours du président Thomas Bach dans son intégralité (en anglais uniquement).

À l'occasion de ce qui fut un moment historique pour le sport et le Mouvement olympique, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté, le 25 septembre, le programme de développement pour l'après-2015. Le sport figure désormais dans le document final en tant que "partenaire important" pour la réalisation des objectifs de développement durable, lesquels ont été approuvés par les États membres de l'ONU qui se sont engagés à les mettre en œuvre d'ici 2030.

En sa qualité d'observateur permanent auprès des Nations Unies, le CIO a activement soutenu le processus qui a conduit à la définition du programme de développement pour l'après-2015. Le nouveau programme renferme un ensemble complet d'objectifs et de cibles à caractère universel, porteurs de changement, lesquels s'appuient sur les objectifs du Millénaire pour le développement. Les États membres des Nations Unies se sont engagés à mener à bien ce programme dans son intégralité d'ici 2030.

Tags Actu CIO
back to top