skip to content
IOC/Greg Martin
Date
29 mars 2018
Tags
Actualités Olympiques , Actualités du CIO
Actualités du CIO

Le président du CIO en visite en République populaire démocratique de Corée

Le Comité International Olympique (CIO) annonce que son président, Thomas Bach, est actuellement en visite en République populaire démocratique de Corée.


Cette visite fait suite à une invitation du Comité National Olympique (CNO) de la République populaire démocratique de Corée, invitation qui avait été lancée lors des discussions concernant la Déclaration olympique sur la péninsule coréenne le 20 janvier 2018 à Lausanne. 

La déclaration a abouti au défilé conjoint, lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver de 2018 à PyeongChang, des délégations de la République de Corée et de la République populaire démocratique de Corée sous le nom de "Korea" (Corée) derrière le drapeau de l'unification coréenne. Cet accord a par ailleurs permis la formation d'une équipe féminine unifiée en hockey sur glace composée de joueuses des deux CNO, adressant ainsi un message de paix de la péninsule de Corée au reste du monde. 

La délégation du CIO est arrivée à Pyongyang, République populaire démocratique de Corée, le 29 mars et quittera le pays le 31 mars au matin.  

Les discussions porteront sur le développement du sport en République populaire démocratique de Corée suite à la participation réussie de ses athlètes aux Jeux Olympiques d'hiver de 2018 à PyeongChang ainsi que sur la préparation des athlètes du CNO de la République populaire démocratique de Corée en vue d'une qualification et d'une participation aux Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo, de 2022 à Beijing (Jeux d'hiver), et aux éditions des Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2020 et 2022. 


Cette visite s'inscrit dans le droit fil de l'étroite coopération et du dialogue que le CIO entretient avec les 206 Comités Nationaux Olympiques. 

Informations d'ordre général

Le CIO et le sport dans la péninsule coréenne :
• 1988 – En dépit des négociations engagées, les athlètes de la République populaire démocratique de Corée n'ont pas participé aux Jeux Olympiques de 1988 à Séoul.

• 1998 – Le CIO a entamé des pourparlers en vue de la participation d'une équipe coréenne unifiée aux Jeux Olympiques de 2000 à Sydney.

• 2000 – Les athlètes du CNO sud-coréen (KOR) et du CNO nord-coréen (PRK) ont défilé ensemble derrière le drapeau de l'unification coréenne lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de 2000 à Sydney mais ont concouru pour leurs CNO respectifs. 

• 2004 – Les athlètes du CNO sud-coréen (KOR) et du CNO nord-coréen (PRK) ont défilé ensemble derrière le drapeau de l'unification coréenne lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de 2004 à Athènes mais ont concouru pour leurs CNO respectifs.  

• 2006 – Les athlètes du CNO sud-coréen (KOR) et du CNO nord-coréen (PRK) ont défilé ensemble derrière le drapeau de l'unification coréenne lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver de 2006 à Turin mais ont concouru pour leurs CNO respectifs.

• 2014 – Le CIO a commencé à évaluer la situation prévalant sur la péninsule coréenne et engagé des pourparlers au niveau du chef de l'État et avec les Nations Unies.

• 2014 – Le CIO a proposé un programme spécial d'aide aux athlètes du CNO nord-coréen (PRK) pour leur qualification aux Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018.

• 2016 – Durant les Jeux Olympiques de Rio 2016, une réunion a eu lieu entre le CIO et une délégation composée de hauts représentants gouvernementaux de la République populaire démocratique de Corée. Lors de cette réunion, le CIO a également discuté de son programme spécial d'aide aux athlètes du CNO nord-coréen (PRK) pour leur qualification et leur participation aux Jeux compte tenu des sanctions imposées par les Nations Unies.

• 2017 – À compter de janvier 2017, plusieurs autres réunions sont venues compléter ce processus et des pourparlers ont été entamés avec les chefs d'État et de gouvernement de différents pays, de la région notamment, ainsi qu'aux Nations Unies. Les échanges se sont également poursuivis avec le CNO nord-coréen (PRK). 

• 2017 – De nombreuses réunions et consultations avec des représentants du CNO nord-coréen (PRK) ont eu lieu. Les discussions ont porté sur l'évaluation du programme d'aide lancé en 2014. Ce programme s'adressait plus spécialement aux athlètes susceptibles de se qualifier et de participer aux Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018.

• Novembre 2017 – Durant son intervention à l'Assemblée générale des Nations Unies, le président du CIO a expressément réitéré son invitation aux Jeux Olympiques d'hiver de 2018 adressée à tout un chacun : "Tout le monde est invité à célébrer les valeurs que nous partageons, à célébrer ce que l'esprit humain a de meilleur, à célébrer notre unité dans la diversité." À cette occasion, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté par consensus la résolution intitulée "Édification d'un monde pacifique et meilleur grâce au sport et à l'idéal olympique". Dans son nouveau libellé, la première clause de la résolution appelle les États membres de l'ONU à "garantir que les athlètes, les officiels et toutes les autres personnes accréditées prenant part aux Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver puissent se rendre aux Jeux et y participer en toute sécurité". Ce consensus en faveur de la résolution sur la Trêve olympique a inclus la République de Corée et la République populaire démocratique de Corée, ainsi que les pays hôtes des futurs Jeux Olympiques : Japon, Chine, France et États-Unis d'Amérique. 

• Janvier 2018 – Le CIO a convoqué une réunion sur la participation des deux Corées aux Jeux Olympiques le samedi 20 janvier 2018 à Lausanne. Ont participé à cette rencontre les CNO de la République de Corée et de la République populaire démocratique de Corée, des représentants des gouvernements des deux pays et le comité d'organisation des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018. La réunion s'est conclue par la signature de la Déclaration olympique sur la péninsule coréenne. La déclaration faisait mention des décisions exceptionnelles prises par le CIO pour permettre la participation des deux délégations aux Jeux et la tenue d'activités communes. Ces décisions ont abouti au défilé conjoint, lors de la cérémonie d'ouverture, des deux délégations sous le nom de "Korea" (Corée), derrière le drapeau de l'unification coréenne. Elles ont également permis la formation d'une équipe féminine unifiée en hockey sur glace composée de joueuses des deux CNO. 

• Février 2018 – Les athlètes des CNO de la République de Corée et de la République populaire démocratique de Corée ont défilé ensemble derrière le drapeau de l'unification coréenne lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, adressant ainsi un message de paix de la péninsule coréenne au reste du monde. Pour la première fois de leur histoire, les deux CNO ont concouru ensemble dans un sport au sein de l'équipe féminine unifiée de hockey sur glace aux Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018.
back to top En