skip to content
Date
13 oct. 2014
Tags
Actu CIO ,

Le président du CIO à la rencontre de la jeunesse lausannoise

À l'occasion de la 34e Semaine olympique qui a débuté tambour battant hier avec 3 000 initiations sportives organisées, le président du CIO, Thomas Bach, est allé à la rencontre des jeunes participants.


Il s'est notamment prêté au jeu des questions-réponses avec une centaine de jeunes âgés de 8 à 15 ans venus découvrir et pratiquer plus de 30 disciplines sportives. Les jeunes se sont montrés très enthousiastes à l'idée de poser des questions au président et ont notamment voulu savoir quels sports il a pratiqués, comment il a choisi l'escrime et comment il organise son emploi du temps. 

Petit florilège d’un échange enjoué et spontané.

Q : Pourquoi êtes-vous venu à notre rencontre aujourd’hui ?
R : J’apprends toujours beaucoup de mes rencontres avec les écoles, les universités. Il est important pour moi de savoir ce que vous pensez des Jeux Olympiques et surtout de comprendre ce qu’il faut faire pour vous intéresser aux Jeux et au sport en général. Vous représentez l’avenir et vos idées sont précieuses pour moi.

Q : Quelle émotion avez-vous ressentie lors de votre élection en tant que président du CIO ?
R : Lorsque tu gagnes une médaille, tu es responsable de toutes les étapes qui te mènent à la victoire. Dans une élection, ton sort dépend des autres. Lorsque tu es élu, tu as le sentiment que tous les gens qui ont voté pour toi te font confiance. Tu ressens la responsabilité que cela représente et c’est une émotion très spéciale.

Q : À quoi pensiez-vous juste avant votre finale olympique à Montréal ?
R : C’est comme si tu rentrais dans un tunnel, la concentration est totale. Tu ne penses plus au reste, à tout ce qui pourrait te distraire. Il n’est pas facile d’entrer dans ce tunnel mais c’est la clé du succès.

Q : Comment avez-vous choisi l’escrime ?
R. En fait j’ai toujours voulu faire du foot. Lorsque mes parents m’ont dit qu’ils allaient m’inscrire dans un club d’escrime, j’étais en larmes. Mais ils ont eu l’intelligence de me dire que l’entraînement que j’allais suivre en escrime me permettrait d’être meilleur en foot. C’est comme cela que j’ai commencé…

Q : Depuis combien de temps faites-vous ce métier ?
R : Ce n’est pas un métier, c’est un plaisir. Je suis un peu l’interprète entre les athlètes et le monde du sport. Je veux leur offrir les meilleures conditions de compétition, un sport propre et fair-play.

 

Le président du CIO a ensuite remercié le 200 000e visiteur du Musée depuis le début de l'année en la personne de la petite Alina, 12 ans.

Une photo de groupe et une séance d'autographes sont  venues clore cette rencontre riche en anecdotes. Les jeunes sont ensuite retournés encore plus motivés vers les différents ateliers organisés à leur intention cette semaine.

Depuis de nombreuses années, la Semaine olympique fait partie des points forts des vacances d'automne des jeunes Vaudois et autres Romands. Record de participation cette année avec 2 300 inscrits. À cette occasion, ils peuvent s'essayer gratuitement à de nombreuses disciplines sportives, et parfois même se découvrir des passions ou des vocations. En plus de faire découvrir des sports aux jeunes, la Semaine olympique a aussi pour objectif de promouvoir les valeurs olympiques, l'éducation et l'épanouissement grâce au sport.

Tags Actu CIO ,
back to top