skip to content
Date
20 oct. 2006
Tags
Événements CIO

Le président du CIO a entamé son voyage en Asie par le Japon


Le président du CIO, Jacques Rogge, a conclu aujourd’hui une visite de deux jours à Tokyo avant de s’envoler pour Beijing où il assistera au 5e Forum mondial sur le sport, l’éducation et la culture.
 
À l’occasion de sa quatrième visite au Japon depuis son élection en 2001, le président a rencontré leurs majestés impériales ainsi que le premier ministre, Shinzo Abe, en présence du vice-président du CIO Chiharu Igaya, du membre du CIO Shun-Ichiro Okano et du président du Comité Olympique Japonais, Tsunekazu Takeda. Le président a félicité le Japon, son Comité National Olympique (CNO) et ses athlètes pour le rôle qu’ils jouent au sein du Mouvement olympique.
 
L’importance du sport japonais
Le Japon est un des six pays du monde à avoir organisé avec succès trois éditions des Jeux Olympiques (Tokyo 1964, Sapporo 1972 et Nagano 1998) et la ville de Tokyo a récemment annoncé qu’elle poserait sa candidature à l’organisation des Jeux Olympiques de 2016.
 
Durant son voyage, le président du CIO a souvent rappelé la grande contribution que le sport japonais a apportée au Mouvement olympique, mentionnant l’influence qu’a eu très tôt Jigoro Kano, inventeur du judo, sur la philosophie de Pierre de Coubertin. Aujourd’hui, le Japon a non seulement montré qu’il était capable d’organiser avec succès des manifestations sportives importantes, mais aussi qu’il a d’excellents athlètes qui se sont distingués à Athènes, occupant la 5e place dans le tableau des médailles. Ce succès est largement dû aux immenses efforts déployés par le CNO japonais pour fournir des installations d’entraînement ultramodernes aux jeunes athlètes.
 
Le succès des athlètes japonais et l’importance de l’éducation ont été largement débattus lors de la réunion du président avec le conseil exécutif du CNO. Le président a félicité le CNO, et notamment son dynamique président, Tsunekazu Takeda, pour son travail visant à promouvoir le sport auprès des jeunes. Dans son discours aux membres du conseil, le président a déclaré : "Le Comité Olympique Japonais a compris qu’il pouvait, grâce au sport, sensibiliser les jeunes à des valeurs qui sont importantes non seulement pour construire leur propre identité, mais aussi pour former les communautés dans lesquelles ils vivent. Dans la société actuelle, il est de plus en plus évident que le sport occupe une place importante et joue un rôle primordial, et qu’il peut grandement contribuer au bien-être des jeunes qui manquent souvent de points de repère dans leur vie. Le sport enseigne des valeurs fondamentales telles que le respect, l’excellence et l’amitié; il est bon pour la santé, apporte de la joie à la jeune génération et la fait rêver”.
 
Réunions avec des partenaires et fournisseurs
Une partie de la visite du président à Tokyo était consacrée à des réunions avec le partenaire TOP Panasonic ainsi que les fournisseurs olympiques Mizuno et Dentsu, qui soutiennent depuis longtemps le Mouvement olympique, et à l’ouverture des premières négociations relatives aux droits TV pour 2010 et 2012 avec le membre de la commission exécutive du CIO Richard Carrion.
 
Les Japonais sont connus pour leur grand enthousiasme et leur passion pour les Jeux Olympiques. À Athènes, avec plus de 700 heures de retransmission des Jeux, la couverture télévisée fut doublée par rapport à Sydney. Chaque personne a regardé en moyenne 29 heures des Jeux lorsque l’équipe japonaise termina cinquième dans le classement général, soit dix places de mieux que quatre ans auparavant. Le marché japonais est très dynamique et, en lançant des discussions avec les principaux réseaux locaux, le CIO entend non seulement continuer à veiller à ce que les Jeux soient vus sur la télévision gratuite par la plus large audience possible, mais il envisage aussi de nouvelles plateformes pour permettre aux Japonais de suivre la manifestation olympique.
 
Club de presse japonais
Durant son voyage, le président du CIO s’est adressé aux médias japonais concernant des questions telles que l’intérêt de Tokyo pour la candidature à l’organisation des Jeux de 2016 ou les chances pour les deux Corées de participer aux Jeux de 2008 à Beijing au sein d’une équipe unifiée.
 Enfin, avant de quitter Tokyo, le président s’est rendu à Tsukuba où il a reçu le titre de docteur honoris causa de la célèbre université de la ville.
 
Note aux rédacteurs et diffuseurs
Des images vidéo de la visite du président au Japon peuvent être téléchargées par les diffuseurs depuis l'espace médias du CIO (www.olympic.org/thenewsroom).
back to top